En compagnie de Thiago França et de Kika Deeke

Après Thiago França, Kika Deeke s’installe aux platines

Fuyons l’automne en filant écouter quelques sons qui arrivent du Brésil. Le pays continent continue d’épaissir mes tympans, attise mes curiosités. Descendons aux alentours de Sao Paulo.

Octobre est déjà là. L’été confiné n’aurait pas existé ou passé tellement vite qu’il n’en reste même plus une trace de bronzage.Heureusement que les labels activistes ne baissent pas les bras.
Paf ! dans la boites mail des nouvelles. Deux labels, deux ambiances. Parfait pour une soirée à profiter de ces quelques derniers rayons chauds. Embarquons avec Mais Um, label chouchou et Dsrptv, label nouveau venu.

Thiago França

© Renaud Philippe

The Importance of Being Espetacular

Le saxophoniste n’en finit plus d’user son cuivre. Après moultes expériences, (Criolo, Elza Soares, Céu and Lucas Santtana par ex.) et pour ma part découvert avec Metà Metà le natif de Belo Horizonte a decidé de monter un brass band.
Le gars a envie de bringue, de sueur, de déambulations dans les rues, de GROS F*CK aux interdictions de tout poil. Putain, t’es pas le seul mec !!

Alors avec ses potes ils ont formé un collectif carnavalesque, une fanfare, pour jouer des cumbias, du baile funk, du jazz, convoquer l’esprit de Michael Jackson et plein de trucs que peuvent se permettre des musiciens de ce calibre.
« The Importance of Being Espetacular » est une compilation de tout ça. De tout ce qu’ici on ne voit pas, on n’entend pas, et qui manque à nos rues désertes à force de contrôles.

« J’aime à penser que Charanga est une oasis au milieu de toute la merde dans laquelle nous vivons, un endroit où vous n’avez pas à vous soucier de qui vous êtes, de vos préférences, un endroit où vous pouvez être à l’aise. »

Thiago França brass band

Voilà un live du groupe et l’album est disponible sur le Bandcamp de Mais Um.

Alors partons arpenter les rues du quartier, profiter des bars et de l’apéro.
La soirée n’est pas finie.

 

Kika Deeke : DJ brésilienne

© Vàlvula Rock

Kika Deeke chez DSRPTV

Dsrptv est arrivé dans ma boite mail comme ça.. Comme de nombreux autres mails envoyés par des « je-ne-sais-qui-ni-quoi » ; c’est de ma faute je n’ai pas à laisser trainer cette adresse. Je sais aussi que pas mal d’ex-stagiaires ont grandi et sont venus travailler avec leur fichier Excel de contacts..
C’est le jeu.
Et parfois cela amène de jolies surprises ; c’est le cas avec ce label brésilien. Je reçois depuis quelques mois leurs promos. Et tente de prendre le temps d’écouter.

Et voilà Kika, Kika Deeke. Son nom me disait quelque chose ; un truc un peu lointain, comme quand tu essayes de remettre tes neurones sur un truc que tu as vu, croisé, lu, écouté.
C’était un dj set, croisé chez les excellents Sounds & Colours. Un mix très musical, dans lequel Kika Deeke joue avec la musique, crée etc. Alors les neurones connectent quand je vois arriver cette sortie ; à écouter là.
C’est léger, aérien avec ce riff complètement 80′ ; la jeunesse recycle et la musique est un merveilleux mouvement perpétuel.

Qui es-tu Kika Deeke ?

La DJ brésilienne de Santa Catarina possède une solide formation de percussionniste (batterie, percus), a fait de la danse et de fait s’y connait en matière de rythmes, de groove, de balançao. Kika Deeke explore les territoires sonores, s’approprie les racines musicales du Brésil et les mêle à ce qui arrive du reste du monde : nu-disco, indie danse music ou downtempo.
En écoutant son mix vous aller tout de suite piger le truc : ses références aux classiques brésiliens sont maitrisées et elle se balade à travers les scènes musicales en gardant un esprit dansant.

Si vous êtes au Brésil, vous pourrez croiser Kika Deeke comme DJ résidente du Tangerina Soundsystem à Balneário Camboriú/SC et du Núcleo Gatopardo à Curitiba/PR.

 

Publié dans Cosmopolitan Beats | Un commentaire

Disco Reggae Vol. 4 chez Stix records

Du Disco, Du Reggae, c’est l’été

Stix records (sous label de Favorite rec.) publie le 4° opus de Disco Reggae.

Disco Regge Volume 4 - Stix records

Cette série est à l’origine le terrain de jeu et d’expérimentations de Taggy Matcher aka Patchwork (le bassiste-workaholic-fondateur de Favorite Recordings). D’abord quelques 45 tours qui s’échangent sous le manteau et pour lesquels t’avais bien envie d’arracher l’étiquette.

Le truc à l’ancienne pour cacher le nom de ce track qui fait craquer les hanches et les chevilles des filles sur les pistes de danses (même en hiver).

C’est aussi le genre de morceaux parfaits pour l’été. C’est frais, fresh, ça sent le cocktail et  rapproche d’une piscine pour y tremper les pieds. d’ailleurs on retrouve un track featuring Blundetto.
Bref tu ondules sans t’en rendre compte avec le sourire. Tudo Bem!!

Celia Kameni invitée

Je me demandais secrètement (je suis un amateur de musique timide) si une collaboration entre la chanteuse jazz lyonnaise et le label lyonnais. Bam ! C’est fait et là.

Celia a la grande classe. Ok Célia Kameni est grande mais son talent est immense. Elle illumine les morceaux sur lesquels elle chante. Ce n’est pas un hasard si Manu Katché l’a invitée lors de son concert pendant Jazz à Vienne avec entre autres Sting, Raul Midon ou Michel Jonasz.
Et pour l’avoir croisée quelques fois, cette dame est vraiment sympa.

Alors voilà un plaisir d’écrire quelques lignes sur de la musique écrite, enregistrée et produite à Lyon.

Support your Local Crew

Place au Son Disco Reggae

Je vous aurais bien mis le track avec Célia mais Bandcamp (qui est la MEILLEURE plateforme de streaming au monde en ce moment) ne s’intègre pas bien ici.

Alors voilà quelques extraits.
Sinon le track est audible ici : Taggy Matcher – She Can’t Love You (feat. Celia Kameni)

Je ne résiste pas à vous replacer ici ce merveilleux morceau de Blundetto feat. Hindi Zara.

Disco Reggae Vol.4 sera disponible en Octobre.

 

Publié dans Cosmopolitan Beats | Laisser un commentaire

Daft Punk Epilogue : le Clap de Fin du duo emblématique

Epilogue pour Daft Punk

S’il y en a un seul devant son écran qui me dit n’avoir jamais (JAMAIS) esquissé un pas de danse, un mouvement de la tête, voir un simple frétillement sur un morceau de Daft Punk… Alors j’aurais du mal à le croire.

Fin du groupe Daft Punk

Daft Punk aka
Guy-Manuel de Homem-Christo & Thomas Bangalter

La fin d’un Mythe

Si je vous pose ici une photo de Daft Punk sous son vrai visage c’est bien parce que Guy-Manuel de Homem-Christo & Thomas Bangalter ont rapidement choisi l’anonymat pour leur groupe. Seule la musique compte. Cela a largement participé à la création du mythe autour de ce duo casqué.

Daft Punk a marqué toute une génération de clubbers et bien au-delà.
Ce duo de producteurs français a posé une pierre inaltérable dans l’univers de l’électro.
Les deux parisiens ont forgé un son, une identité qui a largement participé a donner une couleur à ce que l’on a appelé la French Touch.
C’était dans les années 90, au XX° siècle.

C’est en 1996 que les Daft apparaissent au grand public avec Homework.
Si l’album cartonne et que l’on continue à se demander comment deux gars de 20 ans ont produit ce tour de force musical, cela fait quelques temps déjà que les compères écument les scènes de France et de Navarre, ce ne sont pas encore les gros festivals. Les deux garçons se frottent à la scène, aiguisent leur performance et testent leurs tracks devant de frais gens.
Leurs lives sont festifs certes mais le son reste « dur ».
Faites écouter un morceau comme « Rollin & Scratchin » aujourd’hui : ça tape. C’est calibré pour de grosses tawa (aka rave’ on party people) et on s’est vraiment régalé.

Laissez tourner ce live de 1995 👇

Voilà un set de 1997, vraiment house.
Évidemment sur BBC1 ; nos amis anglais ont (très) souvent l’oreille plus fine qu’ici…

Daft Punk machine à tubes

Cela n’empêche pas ces deux loustics d’avoir un sacré sens du tube ; comptez le nombre de tracks devenus des hymnes interplanétaires, puis comptez le nombre d’album au crédit de Daft Punk.
Peu de groupes de musique possèdent un ratio si élevé.
En voilà quelques uns :

  • Around the World
  • Da Funk (vous rappelez-vous ce clip de Spike Jonze ? à voir juste en fin d’article)
  • One More Time
  • Technologic
  • Loose Yourself to Dance
  • Get Lucky

Posez votre morceau favori en commentaire qu’on discute ^^
SdC

Daft Punk c’est aussi un sens certain de l’innovation.
Ils ont été parmi les premiers à utiliser le Web comme outil pour fédérer leurs fans avec un site sur lequel ils posaient des exclusivités. Ils ont aussi été parmi les premiers à « faire du streaming ». L’album « Alive 1997 » paru en 2001 était uniquement accessible par ce biais. Si aujourd’hui c’est devenu la norme pour beaucoup, ce n’était pas si simple à l’époque, cela demandait un vrai investissement.
De notre côté on apprenait à ripper des trucs en ligne… Normal.

La fin de Daft Punk

En tout cas c’est que semble montrer le clip qui a été posté aujourd’hui (22 Fév. 2021) sur leur chaine youtube.
Je ne vais pas le poster ici parce que cela ne sert à rien : il n’y a pas grand chose ni à voir ni à écouter.

En revanche vous pouvez vous plonger dans la discographie de Daft Punk et fouiller dans les archives du Web. Vous verrez qu’il y a quelques pépites et que la musique de Daft Punk mérite toujours : d’être écoutée et de danser jusqu’au petit matin.

Bon vent Daft Punk et merci pour tout.

Le clip promis : Da Funk par Spike Jonze

Daft Punk : les Albums essentiels

  • Homework, 1996
  • Discovery, 2001
  • Human After All, 2005
  • Random Access Memories, 2013 (5 Grammy Awards pour mémoire)

Edit : ne pas oublier pour les fans de #DaftPunk de jeter un oeil au documentaire « Daft Punk Unchained » sorti en 2015 qui célébrait les 20 ans de carrière du groupe.
C’est l’occasion d’écouter bon nombre de gens ayant travaillé avec le duo. On pense notamment à Pedro Winter, Michel Gondry, Pharrell Williams…

 

Publié dans Electro | 2 commentaires

X-Doigts : Compilation HipHop concoctée dans la Nièvre

X-Doigts : LA Compilation de Montgoublin

Pochette de X-Doigts compilation Hip-hop

Tu ne connais pas Montgoublin ? C’est normal c’est dans la Nièvre (58).
Jette une œil sur carte de France, tu verras et tu comprendras. A Montgoublin pas grand chose hormis le château.

Tu comprendras qu’écouter du son quand les ondes hertziennes sont freinées par la brume c’est pas simple. Grandir là c’est chaud quand tu aimes la musique.
Et pourtant certains l’ont fait. Quand je dis certains, je pense à une personne en particulier : le maitre de Montgoublin, Antoine.
Antoine est aussi à l’origine de Projet M (comme Montgoublin) une marque de fringues, plutôt un label.
Un label made in 58 : origine certifiée Nièvre.

Du Hip-hop dans la Nièvre

Antoine c’est mon pote. Il kiffe le Hiphop depuis longtemps.
Alors comme on est de la même génération, Antoine a acheté des disques. Et lorsqu’il m’invite chez lui je parcours souvent les disques sur les étagères. Et souvent je lui disais : « Antoine, fais moi une sélection de morceaux Hip-hop. Je la posterai sur Le-gouter.com. »

Puis le temps passe.
Antoine fait ses trucs, je fais mes machins. On y pense moins, on oublie. La vie.
On relègue l’idée sans y penser. Cela devient même une sorte de « running gag » entre nous. Jusqu’au jour où…

Jusqu’au jour où je reçois un mail avec un titre (X-Doigts), avec une liste de morceaux et même une pochette concoctée par l’homme de Montgoublin.

Le Son de Montgoublin en 10 Morceaux

Alors voilà ici et nulle part ailleurs : X-Doigts, une compilation de 10 titres sélectionnés avec amour. 10 titres comme les 10 doigts de nos mains, comme des doigts qu’on lèchreait comme des gamins qui se régalent de hip-hop au Gouter.
D’ailleurs quand tu vois la pochette, tu te dis emmène moi faire un tour sur cet engin de folie.

A défaut de faire un tour de mobylette, chausse ton casque préféré et envoies le son de Montgoublin.

 

Tracklist de X Doigts – 16 Years Forever

  • Method Man feat. Lauryn Hill – Say
  • Seth Gueko feat. Nekfeu & Oxmo Puccino – Titi Parisien
  • Bubbasan Home Core Album – Lève tôt
  • IAM – C’est donc ça nos vies
  • James Loup – La vie de rêve
  • Nekfeu – On verra
  • PNL – Au DD
  • Hiba – Chief Keef
  • Dram feat. Lil Yacht – Broccoli
  • Ol’ Dirty Bastard feat. Kelis – Baby, I got your money

Enfin quelques mots et pensées pour un grand DJ Hiphop qui nous a quitté cet automne : DJ Duke.

Publié dans Hip Hop | Laisser un commentaire

Cut Chemist fête les 10 ans de « Sound of The Police »

Sound of the Police, mix emblématique de Cut Chemist

Cut Chemist célèbre les 10 ans de ce mix réalisé à l’origine pour le concert Timeless, suite live des documentaires tournés par le crew Mochilla : Brasil in Time puis Timeless.

Cut chemist mix "sound of the police"

Cette version est différente du mix original réalisé en utilisant deux platines. « Sound of the Police » a été créé en direct en utilisant une seule platine, une table de mixage, une pédale pour les samples et tous les pressages de vinyle originaux.

Un mix aux racines du Hip-Hop

Cut Chemist a pensé que réaliser ce mix en direct mettrait au défi les DJ tout comme s’était aussi se lancer un défi personnel. Animé par sa passion pour les sons éthiopiens, colombiens, soudanais et afro-brésiliens, ce mix met tout cela en contexte pour aider l’auditeur à se rappeler que la culture hip-hop est en effet enracinée en Afrique.

Au départ, ce mix ne devait être joué qu’une seule fois dans le cadre de la série de concerts « Timeless » de Mochilla, en ouverture du Mulatu Astatke en Éthiopie en 2009.
Cut Chemist a ensuite pris la route pour jouer cette routine et ce set à travers le monde.

Sur Bandcamp les gens qui adhèrent à sa fanbase (A stable sound club) pourront aussi télécharger des bonus enregistrés à l’époque de « Sound of the Police ».
Et y’a du bon !!

Sound of the Police : le Mix

Cut Chemist derrière les platines

Le DJ emblématique de Jurassic 5 est toujours très actif comme en témoigne ce set posté chez Dublab il y a quelques semaines.

 

 

Publié dans Worldwide Grooves | Laisser un commentaire

Le Dj Kicks de Kemistry et Storm

Si vous êtes un peu amateur de Drum n’Bass, vous connaissez ces 2 légendes de cette scène : Kemistry & Storm.

Kemistry & Storm

Dj Kicks : Kemistry et Storm

Un DJ Kicks de légende

La série DJ Kicks est une idée de K7 records et lorsqu’on regarde la sélection il n’y a pas beaucoup à jeter.
Cela fait un peu plus de 20 ans que ce DJ set légendaire est sorti. Merci de le remettre à disposition des amateurs.
J’ai rencontré Storm à Lyon lors d’une de ses rares venues pour un itv, mais voilà les aléas des disque durs qui crashent font que cet entretien est définitivement perdu.  Alors voilà une itv récent de Storm pour comprendre l’engagement de cette artiste à la pointe du mouvement depuis les débuts.


 

DJ-Kicks: Kemistry & Storm

Storm et Kemistry aux platines

Storm continue à porter haut la flamme de la Drum n’Bass et publie régulièrement des mixs réalisés avec Kemistry disparue en 1999. Peu de temps après la sortie de leur album pour DJ Kicks.

Publié dans Urban Bass | Laisser un commentaire

Travis Scott sur Fortnite : un « Concert » à plus de 12 Millions de Spectateurs

Fortnite invite Travis Scott en Concert

Je ne connaissais pas Travis Scott et je découvre Fortnite avec mes kids.
Donc quand ils m’ont annoncé qu’il y avait un événement spécial sur Fortnite nommé Astronomical et bien j’ai voulu voir et écouter ce concert.
Et franchement je n’ai pas été déçu ! D’ailleurs on était plus de 12 millions en ligne..

Affiche du concert de Travis scott sur Fortnite

Epic Games bouscule le game

Cette association avec un chanteur n’est pas une première pour Epic Games qui a déjà testé le concept début 2019 avec Marshmello.
Mais cette fois le studio a tout éclaté en réunissant plus de 12 millions de spectateurs pour un même concert. On peut vraiment parler de concert / événement à ce stade tellement c’est énorme.

En fait il s’agit bien plus qu’un concert puisque la scène présente dans le jeu n’était qu’un prétexte pour attirer les joueurs (dont moi ouais ouais !). Le set du rappeur a été donné dans le jeu (in game disent les spécialistes) : donc pour y assister il fallait être présent.
Les kids m’ont fait tenir jusqu’à une heure du matin. J’ai bien fait d’attendre.

Une pure expérience visuelle et sonore

Visuellement chaque morceau était accompagné d’un travail graphique propre et vraiment dingue. C’est à dire que ton avatar dans le jeu était entièrement pris dans l’image, face à un Travis Scott immense autour duquel on pouvait se déplacer.
Je n’y connais rien en développement de jeux vidéos mais là l’éditeur du jeu a mis les moyens créatifs et techniques nécessaires pour que 1) vous puissiez vivre le « concert » de l’intérieur ; et 2) chaque track avait son propre univers graphique.
C’était tout bonnement incroyable.

Du côté du son comme je ne connais pas bien Travis Scott, j’ai écouté à la cool. Ce qui m’a le plus marqué c’est la qualité du son. Pour tout vous dire j’ai écouté une première fois en direct avec le son de l’écran et ça passait. Mais j’y suis retourné pour revoir et ré-écouter et Bam ! la qualité du son est très bonne. J’ai branché sur mon ampli et ça tourne.

Les concerts du futur ?

Cette expérience m’a vraiment impressionné. Je ne dis pas que cela vaut un vrai concert dans une salle avec des vrais gens mais il s’agit sans aucun doute  d’une expérience à part entière. Tu vis un truc dingue devant ton écran.
Ce n’est pas anodin. Tu es avec les autres joueurs, tu « danses » et tout d’un coup cela explose et là tu es emporté, immergé dans l’univers de l’artiste et/ou Fortnite ; mais ce n’est plus tout à fait Fortnite.

Quand tu lis les chiffres autour d’Astronomical (le nom de l’event) et bien je ne peux m’empêcher de penser à tous les cadres dynamiques dans la musique : ils doivent pleurer devant un tel coup ! Certains artistes aussi !!

Travis Scott investit Fortnite : Astronomical en images

Pour vous donner une idée du spectacle donné en ligne par le rappeur voilà un clip feat. Kid Cudi qui utilise les images que l’on voyait sur Fortnite.

Je ne sais pas si vous avez vu ou assisté en direct à l’event mais je suis curieux d’avoir vos réactions parce que c’était vraiment huuuge !

Publié dans Urban-beats | Laisser un commentaire