Le Teaser vidéo le plus Funky du Monde

Comment faire un teaser Vidéo ?

George Clinton a annoncé la sortie de  prochain album « Medicaid Fraud Dogg » via Periscope. Si comme moi vous n’étiez pas devant votre écran à ce moment là et bien remercions l’amateur de funk qui a enregistré ces 14mn de vidéo musicale pour les mettre à notre disposition sur YT.

George clinton : funky teaser video

Les ingrédients de son teaser vidéo sont les suivants :

  • une maison
  • une voiture
  • un smartphone
  • le Funk de « Medicaid Fraud Dogg »

Si la recette semble facile il faut néanmoins avoir le son le plus FUNK à partager. Mais ça c’est le truc de George Clinton, cela fait 60 ans que cela dure et l’homme garde la fraicheur créatrice. On l’entend à travers les extraits qui filtrent entre la voiture, le jardin et la véranda de la maison.

Jetez un œil plus oreille.

Funk DIY

Aujourd’hui George Clinton est comme tous les autres musiciens du Monde.

Il n’a pas d’autre solution que de se débrouiller pour que les fans de Funk(adelic) soient au courant qu’un album sera prochainement disponible.
Dans cet esprit le musicien utilise ce qu’il a sous la main, facilement à disposition.
Perso j’adore le son de sa vidéo ; en fait ce qui me plait c’est le son qui sort de la voiture ; j’ai toujours adoré la hi-fi dans les bagnoles. Et le volume qui monte ou redescend en fonction de l’ouverture de la porte.
C’est juste inimitable. C’est une expérience que l’on a tous vécue un jour, soit à l’arrière de la voiture des parents, soit avec des potes en mode bringue dans la voiture.
Alors profitons encore de ce son choisi avant que les GG car et autres nous dictent ce que l’on doit écouter et que les paroles de George Clinton/Parliament/Funkadelic sont vraiment pas correctes.

C’est bien ça qui est bon. Bootylicious.

En attendant la sortie officielle du prochain album de la galaxie Parliament-Funkadelic, connectez directement avec le Mothership via Ice Cube et Kendrick Lamar : « Ain’t That Funkin’ Kinda Hard on You? (We Ain’t Neva Gonna Stop Remix)

Du HipHop à Lyon, fabriqué par LUTĒCE

A Lyon, LUTĒCE concocte son Hip-Hop

Un hip hop, ou Trap vous choisirez, sombre, bas avec quelques éclairs de lumière dans chaque track. Comme dans chaque clip.
Ou cette image de LUTĒCE.

Lutece, musique hip hop de Lyon

LUTĒCE, producteurs touche à tout

Le crew qui gravite autour de LUTĒCE est une association de faux branleurs, vrais bricoleurs, faux apathiques et vrais speed.
Depuis une année que pour diverses raisons ils sont apparus sous mon radar, ces gars n’ont pas trainé.

Les images de LUTĒCE

C’est comme cela que je les ai découvert. Parce qu’être indé aka indépendant aujourd’hui c’est d’abord être capable de financer son propre boulot. Pour cela pas d’autre alternative que de gagner sa croute.
Et gagner son argent c’est se financer, se donner le temps de produire son propre univers. Pour tester ses propres idées de réalisation il est nécessaire de tourner, s’entrainer, s’entraider pour progresser. De bons appareils photos en mains, un laptop que tu peux transporter et de longues heures à monter.
Patience. Tests. Au début le clip c’est long.
Ces gars apprennent vite et bien. Aujourd’hui ils sont autonomes avec un vrai savoir-faire. Ca va plus vite.

Les locaux le savent et font déjà appel aux skills de Ian Vandooren et Bogus. Alors quand vient le temps de faire un 1° vrai clip pour ton groupe et bien on va vite, on traine pas en gardant de l’efficacité. Contrainte d’un mode de production DIY qui devient créativité.

Dans Sans Elan, le clip qui accompagne la sortie de LAPSE, 1er EP des neo-lyonnais, ce travail se voit.Le taff de PIĒGE et Bogus est propre.
Regarde.

La production sonore de LUTĒCE

Hiphop ou trap je me demande faussement. Peu d’importance à mes oreilles cette différence. Avec mes cheveux blancs j’ai d’abord écouté du hiphop et en matière de trap je n’y connais presque rien.
Ce qui est certain c’est que LUTĒCE traine ses baskets dans une génération baignée de hip hop tant dans son approche musicale que dans sa manière de créer et produire sa musique.
Marty et Ian Vandooren le duo aux micros de LUTĒCE conçoivent leurs propres beats et productions. Le second produit aussi pour d’autres (à écouter ici pour les curieux). Ian et Marty se sont aussi rapproché de King Doudou plus connu ici sous le nom de Douster ; c’était au temps de Myspace 🙂
La collaboration de ce crew installé à Lyon commence à porter de jolis fruits. C’est ce qui s’est dit sur les bords du Rhône à l’issue de la release party de LAPSE, cet EP composé de 5 morceaux. En tout cas je note l’enthousiasme de King Doudou pour annoncer cette soirée hip-hop lyonnaise :

JEUDI les amigos de SURL font la release party de l’EP de LUTĒCE sur lequel j’ai fais les prods avec le grand Ian Vandooren et pour l’occasion je vous prepare un bon vieux set 100% RAP de jeune branleur 😀

Pour écouter LAPSE de LUTĒCE pas encore d’autre choix que de cliquer LA.
LUTECE – LAPSE EP : sortie le 24 oct. 2016

En attendant une playlist 100% LUTĒCE

 

Boiler Room à Sao Paulo avec Marginal Men

Boiler Room à Sao Paulo

On ne présente plus les Boiler Room, ces sessions au cours desquelles quelques DJs se succèdent derrière les platines. Si le concept est un succès, il arrive aussi parfois que l’on s’ennuie ferme à l’écoute.
Il y a eu quelques sessions enregistrées à Sao Paulo ; chaque édition révèle un vrai moment de musiques. Derrière les platines des DJ qui jouent vraiment, le sourire aux lèvres et derrière eux un public venu participer, danser, chanter et non pas se montrer…
Ces Boiler Room à Sao Paulo sont un moment chaleureux qui se ressent en direct dans ton casque audio devant ton écran. Et encore une fois Sao Paulo s’impose comme une capitale musicale incontournable aujourd’hui, que ce soit du côté des musiques électroniques au sens large comme de la production musicale plus orchestrées, c’est à dire avec de vrais musiciens dedans.

J’ai fait mes courses sur les internets et effectué une sélection toute personnelle de différents sets. Je vous laisse les enregistrements vidéos : une occasion immanquable de voir la technique de mix de chacun et/ou de laisser tourner.

Marginal Men : découverte #1

Je m’intéresse aux Worldwide Grooves depuis un bon moment. Cette scène mondiale réinvente les classiques, les remix, les édit, les mashupise en mêlant les sons traditionnels d’une culture musicale populaire aux influences et techniques électroniques. Je ne suis pas/plus surpris tous les jours. J’aurais même tendance à dire que cela ronronne un peu.
Les Marginal Men m’ont surpris. D’abord un bon retour sur ces sons Baile Funk qui nous ont bien renversé au milieu des années 2000. Et puis ils ajoutent une touche qui lorgne du côté de la Bass Musique qui m’est si chère. Le combo créé par les 2 gars de Marginal Men fonctionne bien : dansant et pêchu.

DJ KL Jay : découverte #2

Je ne connaissais pas Simoes Kleber aka DJ KL Jay.  Ce gars speed est pourtant un ancien puisqu’il a commencé à enchainer des disques dès la fin des années 80.
Au programme de ce set d’une heure : dextérité aux platines, grosse culture musicale Hip Hop dans le bon sens : c’est à dire sans frontières, maitrise parfaite des fondamentaux et enfin la touche brésilienne, mélange de sons durs et de morceaux de parfaits lovers.

DJ Nuts, toujours là

Cela fait longtemps que j’écoute ce que produit Rodrigo Velloso, connu sous le nom de DJ Nuts. On a écrit quelques lignes sur le blog au sujet de cet homme de Sao Paulo.
Il livre ici une fois de plus un set dans lequel il jongle facile entre anthems brésiliens, classiques Hip hop, le tout avec une fluidité technique tranquille au service de la soul et du groove balancao. Il construit en live ses propres morceaux et versions : Hommes crabes + Beastie Boys par ex.
Pur hiphop.

Enfin si de votre côté vous avez quelques découvertes qui arriveraient du Brésil, pas forcément Sao Paulo… Partagez !!!
Les commentaires sont là pour ça.

Les bienfaits de Mozart : la sonate 448 K

Ecouter du Mozart

Mozart, sonate pour piano

La sonate pour deux pianos K, 448 de Wolfgang Amadeus Mozart est une sonate réputée.
Je ne suis pas un spécialiste de musique classique. Pourtant je me souviens très bien de la première fois où j’ai regardé Amadeus de Milos Forman. J’avais été fasciné par la liberté et la « folie » de Mozart, mais surtout ce dont je me rappelle c’est la découverte de la musique classique.
Le Requiem en particulier à la fin du film est particulièrement poignant. J’avais alors enregistré ma 1° cassette de classique pour y graver ce fameux requiem. Cette musique me fait toujours « dresser les poils » comme on dit parfois !

Voilà le trailer d’Amadeus

La musique de Mozart apaise

On dit souvent que la musique adoucit les mœurs. J’en suis absolument persuadé, quel que soit le style musical : du classique au métal !
C’est avant tout une question d’état d’esprit. Pour ma part j’ai besoin de régulièrement m’isoler pour écouter de la musique. Je dis bien écouter. C’est un moment choisi où je ne fais que cela. Je n’entends pas la musique, je l’écoute attentivement. Ces instants de solitude choisie me font du bien.

La sonate 448 K

C’est le professeur Lejoyeux (un psychiatre au joli nom) qui recommande d’écouter au moins 10 minutes de ce morceau (24 mn en intégralité) quotidiennement. Il explique qu’en simplement une dizaine de minutes d’écoute, c’est tout notre esprit et notre corps qui en profitent.
Voilà les principaux bienfaits qu’il liste :

  • l’esprit qui se calme ;
  • aide à se concentrer sur l’instant présent ;
  • favorise les émotions positives ;
  • un sentiment de forme accrue, d’être en meilleure santé ;
  • la mise à distance des émotions négatives.

Comme je travaille devant un écran j’ai décidé de tester l’expérience.
Chaque matin depuis quelques temps (oui parfois j’oublie) en arrivant au bureau je lance la sonate pour 2 pianos K 448. Je laisse tourner. Et là miracle !! mes écrans s’illuminent, et nous dansons avec les collègues… non c’est une blague 😉 !
En revanche je peux vous assurer que cela pose.
C’est plutôt agréable pour organiser sa journée, relativiser face au xième email dans lequel tout est urgent etc. etc. Je pense que vous connaissez cela aussi.

Mozart au quotidien

La recette est simple :
Une Sonate pour 2 pianos + 10 mn d’écoute
= du bon pour la journée

En ce moment je fais un autre « test » ; je passe en fond ce morceau à mes kids le matin pendant qu’ils prennent leur petit déjeuner.
Je vous reparle des effets ou non d’écouter Mozart le matin.

Reggaeton : une playlist 100% filles

Reggaeton chanté par des filles

Du reggaeton et des filles MC

Un mix de reggaeton composé uniquement de morceaux chantés par des filles.
Découvert via le profil de Clara ce set de quelques 40 mn fait la part belle à ce style originaire des Caraïbes, reconnaissable entre tous grâce à ses riddims particuliers et syncopés inspiré du Dem Bow.
Le reggaeton se caractérise vraiment par les emprunts effectués du côté du dancehall et du hip-hop. Pour les curieux désireux d’en savoir un peu plus sur les racines du reggaeton.

Le reggaeton : une musique musclée

L’univers dans lequel s’est créé et développé le reggaeton est l’Amérique Centrale d’abord avant de monter vers les USA et sa grosse communauté hispanique.
Une communauté qui danse, remue, et qui est plutôt un espace masculin. On pense notamment aux gangs qui structurent une partie de la population de langue espagnole.
De fait les filles ne sont pas forcément très représentées ; en tout cas pas en tant qu’artistes. Les dames sont souvent utilisées comme faire valoir dans les clips reaggaeton de chanteurs.

100% de filles dans cette playlist reggaeton

Clara livre l’intégralité des morceaux qu’elle a sélectionné pour nous faire découvrir le côté féminin du reggaeton dans cette playlist qui abaisse le niveau de phéromones d’un côté pour le faire monter de l’autre.
Son envie était de montrer et faire écouter des « chicas en reggaeton ». J’espère que cette liste vous donnera envie de creuser un peu du côté de ces artistes qui chantent, « reggaetonnent » en espagnol. Je vous glisse plus bas un lien vers une vidéo pour apprendre vos premiers pas et danser.

Noms des filles MC et de leurs morceaux :

Glory Glow- Suelta como gabete
Beibi G – Quita y pon pon
Demphra – Tilin tilin
Heidy Brown – Yo te mantengo
Adassa – La manera
Tomasa del Real – Préndelo
La Sista – Machúcalo
La Mulata – Bailame
Planta Carnívora – Sopaipigol
La Hill – Paso a paso
La Insuperable – La que ta buena soy yo
Lisa M – Así es que eh
Ivy Queen – Que lloren

Alors on l’écoute ce set mix reggaeton 100% filles ?

Avec le printemps qui déplie lentement ses rayons de soleil, je vais reprendre une publication plutôt orientée vers des musiques ensoleillées. En préparation quelques billets avec des mixs, si possible réalisées par des filles.

J’ai failli oublier : apprendre à danser le reggaeton pour épater les filles !!

Elza Soares, chanter son Brésil jusqu’à la fin

Mais Um Discos annonce la sortie de « The woman at the end of the world (A mulher do fim do mundo) », un disque pour lequel Elza Soares s’est entourée de la crème des musiciens de São Paulo.

Elza Soares

Un disque apocalyptique

La chanteuse brésilienne pour ce 34° album (ça calme ça..) semble plutôt énervée ; ce disque est l’occasion pour elle de mettre en musique et en mots sa colère de voir son pays natal sombrer dans la violence, dans les violences.
Les 11 morceaux de « A mulher do fim do mundo » seront apocalyptiques, violents et la douce samba sera passée à la moulinette du Rock, du Free-jazz, de l’électronique ou de guitares dissonantes.

L’extrait en écoute au-dessus synthétise cette rage, ce blues, la saudade est déjà étripée à travers les cordes vocales d’Elza Soares.
De notre côté nous sommes impatients de découvrir l’intégralité de l’album. Si l’extrait met l’eau à la bouche (ou aux oreilles) jetez une oreille attentive à ce qui suit :

Mulher do fim do mundo – Elza Soares

Chanter jusqu’à la fin

Savoir qu’à 70 ans passés celle qui s’est faite porte-voix des femmes blessées, des Queers, des opprimés de tous genres, est capable de mobiliser la jeune garde brésilienne autour d’un projet musical de cette envergure est une bonne nouvelle ; on peut ici une nouvelle fois remercier l’équipe de Mais Um Discos pour leur extraordinaire travail.
Ne vous trompez pas, le constat de l’artiste est sans appel : le Brésil est aujourd’hui TOUT sauf un paradis tropical.
De toute manière Elza Soares annonce clairement pour présenter « The woman at the end of the world » que rien, ni personne ne l’arrêtera.

Laissez-moi chanter jusqu’à la fin.

Rendez-vous donc le 20 mai pour la sortie de ce disque.
Vous pouvez dores et déjà le commander ici.

DJ Nuts pour Boiler Room à Recife

Boiler Room à Recife au Brésil : Dj Nuts

DJ Nuts: classiques brésiliens mixés

Boiler Room dans le Nordeste brésilien

Quand j’ai attaqué le blog les sessions Boiler Room n’existaient pas. Je me souviens de sources de mixs comme Blentwell, le site n’est plus en activité. C’était un agrégateur de sets : le DJ soumettait son mix, qualifiait son style et cela générait un flux RSS. Parfait. La musique venait à toi.
Aujourd’hui pareil en beaucoup plus abondant, de partout autour du globe, dans tous les styles. Je reconnais qu’au delà de l’évidence marketing qu’il y a organiser ces sessions, Boiler Room contribue largement à faire circuler les musiques ; tant mieux pour nous qui sommes curieux.
Recife est une ville importante pour les croisements musicaux au Brésil.
C’est une ville porte vers le Nordeste plus noir de ses carnavals. Recife est aussi la patrie des hommes crabes de Chico Science.

DJ Nuts aux platines

Cela fait longtemps qu’on suit Nuts ici. Notamment depuis qu’il avait guidé l’équipe Stone Throw au Brésil sur les traces des maitres des rythmes brésiliens : c’était à l’occasion du documentaire Brasilintime.

C’est chouette de l’écouter mixer, Nuts ou Rodrigo Velloso est un monstre  parmi les DJs brésiliens. En écoutant son set vous allez comprendre rapidement. Il se balade tranquille entre les styles et les époques tout en gardant le sens du balançao.

Je ne spoilerai pas mais il est certain que je posterai un autre mix de cette Stay True Brazil de Boiler Room.
D’ici là vous trouverez d’autres sets enregistrés à Recife ici.