10 ans de Musiques sur le Goûter

Fin de la pause & Retour en ligne

Voilà le 1° billet posté sur Le-Gouter.Com ; c’était le 8 décembre 2005 et commençais sans que je le sache vraiment 10 ans de blogging musical. Ce 1° billet attaquait de cette manière :

Souvenons-nous, il y a dix ans nous faisions semblant d’apprendre que la guerre en ex-Yougoslavie faisait des milliers de morts. Que se passe-t-il aujourd’hui ?

Nous sommes 10 ans plus tard !
Quel bilan tirer de tout ça ?
Beaucoup de choses.
Synthèse.

D’abord l’humain.
Ce blog a été un vrai moteur de rencontres. Je l’ai encore mesuré le 29 décembre 2015 à Lisbonne en compagnie de Jérémy que je n’avais jamais rencontré en vrai. Je peux vous citer encore un paquet de noms.
La musique est un formidable connecteur.
Grâce à ce site j’ai pu faire de la radio, aller dans des endroits fous, aller passer des disques à 4h du matin, discuter avec des connus/pas connus/à connaitre, participer à des festivals, trouver du travail, hurler de rire, recevoir des tonnes de musiques…

L’expérimentation bien sur.
Le-Gouter est né avec/sur un Dotclear 1. Blogguer ici a été un vrai relais de ce que je faisais sur ce blog là ; ici écrire plus libre sans forme obligée, dérouler son style.
Ce blog a toujours été « open bar » ouvert à ceux qui avaient d’écrire, ou ceux à qui je disais : « allé steup vient écrire quelques lignes, y’a que toi qui connait ça ». Pas facile de tenir. Je remercie l’équipe passée par ces pages via les travées de leur clavier en ces 10 années.

Les épreuves aussi et la lassitude.
Cela se voit facilement si vous parcourez les archives ; à certains moments, rien à dire tout simplement, à d’autres l’épuisement tout court, ce fut le cancer ; un rite initiatique.
Cela s’est traduit par une totale impossibilité d’écouter de la musique. Seul le bruissement des feuilles de bambous au fond d’un jardin était audible. Et puis un jour j’ai recommencé à pioché dans mes disques (oui je fais partie de la génération qui a acheté des disques) ; j’ai repris les bases, les standards. Et petit à petit s’est revenu.

Entre-temps.
Entre-temps j’ai oublié de renouveler l’hébergement du site. Il me restait un joli fichier .txt avec une sauvegarde basique via Dotclear – c’est pour cela que j’en parle au-dessus – je suis pas super pointu en bases de données. J’avais besoin d’aide. Et on m’a aidé. Le-gouter.com est aujourd’hui sur WordPress.
D’ailleurs voilà une synthèse de la « refonte » : en fait ce n’est que le début. C’est le bordel ! Je commence à nettoyer. Mais voilà comment cela s’est passé.

La mutation du blog en 5 images

Refonte de site : phase 1
D’abord prendre conscience du merdier
graphisme-©212
Ensuite se pencher bien près de l’écran
olivier coet-1
Ne pas dormir cela n’aide pas
graphisme-©96
Arrivée du jedi et travail intérieur
graphisme-©109
Arrivée de la 1° V2 en 10 ans

J’envoie maintenant un grand merci à Mr Gael de chez Fredel.fr qui a tout dépatouillé. En même temps un pauv’ Dotclear c’est facile quand on se cogne du Magento à côté ^^. Donc BIG UP Gaël. Au passage si vous avez besoin de gars qui maitrisent WordPress, n’hésitez pas.

Horizon et Perspectives
J’ai toujours dit et soutenu que ce blog je ne le lâcherais pas. C’est véritablement depuis le début une forme de ma mémoire. La musique ne s’arrête pas.
Il s’est passé un paquet de trucs en 10 ans et en disant.

J’aime ça.

Enfin comme je suis un gars hyper bien mal élevé je remercie Mr © Coet, graphiste et (orig)ami cher, qui a dessiné la pochette de la 1° compilation faite avec la Blogothèque, tous les stickers Le-Gouter.Com et encore mille autres choses. Du coup je suis allé emprunter les illustrations de la refonte. Sorry Oliv’.

Musique
Je vous retrouve bientôt.
En attendant un morceau qui m’est cher et qui symbolise aussi les « WorldWide Grooves, Cosmopolitan Beats & Urban Bass ».
J’avais eu la chance d’assister à ce concert de Dom La Nena et Rosemary Standley et c’était je crois le morceau d’ouverture.

Une réflexion au sujet de « 10 ans de Musiques sur le Goûter »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *