Babel Med Music 2010 : Jour 1

festival Babel med jour 1, musiques du monde

Nous sommes venus sur cette 6° édition du festival Babel Med Music avec quelques idées. L’idée directrice est avant tout de se laisser porter par l’énergie propre au Festival.
Parmi les artistes « visés » : El Hijo de la Cumbia, Axel Kryegier, Les Espoirs de Corinthie, Amazigh, Vieux Farka Touré, Lo Cor de la Plana ou Yemen Blues.

Accueil chaleureux de l’équipe du festival (spéciale dédicace à Emilie et Olivier).
Je découvre les Docks des Suds aménagés pour recevoir le Babel Med. Le temps maussade sur Marseille s’éclaire dans l’espace d’exposition. Jeudi AM est encore un jour de mise en place. Je me laisse porter au grès des envies, guidé par les sons qui s’échappent des enceintes de laptop, dans le respect du stand voisin.
Ma curiosité est aiguillonnée par des tas de choses que je ne connais pas. Forcément excitant. Disques glanés de ci delà. Mais je ne perds pas de vue mes objectifs… Je suis arrivé trop tard pour le point presse avec Amazigh, rien de grave nous profiterons de son concert ce soir.

New Roots Cumbia buzz
Direction le stand de Dérapage Prod. qui a eu la bonne idée de venir avec Emiliano Gómez aka El Hijo de la Cumbia. J’apprends qu’il va recevoir un prix Mondomix.
Manifestement le buzz prend de l’ampleur autour de l’argentin. Je suis pour très curieux de voir son set le lendemain, d’autant qu’il est accompagné de 2 musiciens.
J’apprends au passage que Ghislain Poirier vient de faire un remix de La Gloria, track du prochain Gotan Project.
En fait une bombe à écouter juste là :

Apprendre, à ses dépends, parfois
En parlant de Mondomix, je croise Benjamin Minimum. Avenant, le sourire en coin derrière les lunettes. Je lui propose de renverser les rôles pour une interview / conversation documentaire sur le pouce. Vendu. On passe 15mn en mode conversation documentaire bien calés dans les canapés du stand. J’avoue ici maintenant que la batterie de caméra a merdé, ça a commencé la semaine dernière avec Doma Tornados / Tanox. Grosse frustration et 1000 excuses Minimus mais t’étais parfait au micro.
J’ai bien les glandes et je me demande si je vais pouvoir utiliser ma vieille Sony…

De leur côté, les Espoirs de Coronthie, après avoir enchainé les entretiens, sont repartis se poser un moment à leur hôtel. Leur manager me rassure en m’apprenant qu’ils sont basés à Lyon, environ une rue parallèle en-dessous de chez moi. L’adresse est prise, j’irai taper directement à leur porte.

Aucune conférence n’a retenu mon attention cet AM. C’est déjà la fin d’AM.
Il est déjà temps d’aller poser mes affaires chez Karim qui a enregistré le matin même son Gouter de la Grenouille à la radio marseillaise du même nom. Je file. Tant pis pour Vieux Farka Touré et Yemen Blues. Les questions d’un petit blog ne leur manqueront pas. Ils jouent aussi ce soir ; je suis au Babel Med pour profiter de musique live.

On retrouve le festival pour le 1er soir de concerts au Babel Med Music 2010 dans le prochain billet.

Ce contenu a été publié dans Festival. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Babel Med Music 2010 : Jour 1

  1. vandrilla dit :

    Il est bon ce remix de Gloria!

  2. karim dit :

    Je trouve que Benjamin Minimum à un "maximum" de trucs d’un certain Rémy Kolpa Kopoul, non?

  3. SdC dit :

    Vandrilla, tu l’avais pas vu à Montréal le Poirier?
    Karim, je sais pas… Il m’a dit qu’il venait de la chanson française…

  4. Onvaou dit :

    J’aime beaucoup ce polaroid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *