Ca y est, le festival électro Lyonnais, AKA les Nuits sonores, est de retour pour sa 4eme édition. Pendant 5 jours et nuits (Du 24 au 28 mai 2006), Lyon va mettre de côté sa légendaire froideur pour se réchauffer à grands coups d’infrabasses et de beats, au quatre coins de la ville.

Quelques 176 artistes (ou 189 en fonction de la source) sont chargés de se relayer pour nous faire bouger. Et la programmation est on ne peut plus diversifiée : Techno, Breakbeat, House, Hip Hop, electro-jazz, techno minimale, electro-punk….

Des styles musicaux parfois très éloignés mais qui respectent toujours cette culture qui nous est chère. Et c’est tant mieux, comme ça il y en a pour tous les goûts et cela ne fait qu’améliorer le niveau d’acceptation de ce type de manif en milieu urbain.

Et vu qu’Arty Farty a trouvé sa vitesse de croisière avec l’édition 2005, pas question de changer la recette : Un soupçon de têtes d’affiches incontournables (Agoria, Laurent Garnier, Q-Bert, Colcut, Adam Freeland…), une pincée de sites originaux (Hôpital de l’Antiquaille, Chapelle de la Trinité, Piscine du Rhône, Skatepark de Gerland, Parc de la Villa Gillet…), et une bonne louche de thématiques qui vont bien (All day long, Circuit électronique, New York 1980, Turntablism…).

Un menu on ne peut plus alléchant, qui inclut les Apéros et la Sieste du dimanche après midi pour se remettre de son petit marathon.

Alors on pause son vendredi, on sort sa petite panoplie de teuffeur urbain (red bull, Carte Vélo-V et j’en passe…), et on fait son incantation en l’honneur de Ra (dieu du soleil, pour ceux qui auraient oublié leur cours d’égyptien) histoire de faire ça sous le soleil.