2 femmes , 1 voix

Fontella Bass et Marva Whitney viennent de nous quitter !

Le jour où j’ai découvert Fontella Bass, c’était il y a une dizaine d’années à travers l’album de jazz qu’a enregistré James Brown, que je conseille ! Donc, sur le premier morceau de l’album Gettin Down to it: Sunny , Mr Dynamite est en duo avec une certaine Fontella Bass et on se demande si sur ce morceau James Brown n’est pas le choriste…
Des années plus tard, j’apprends que c’est, Marva Whithney qui chante !!! Qu’importe le flacon pourvu qu’il y est l’ivresse.

Ensuite c’est, finalement sur « Theme of Yoyo » d’Art Ensemble Of Chicago que je découvre Fontella Bass. Il y a de l’urgence dans leurs voix, de la révolte mais aussi quelque chose de lumineux.
Allez, je vous laisse entrer dans la lumière.

Solidarity, 4° album du Souljazz Orchestra, chez Strut Records

Souljazz orchestra, solidarity, strut records

The Souljazz Orchestra
C’est Karim qui au départ m’a parlé du SoulJazz Orchestra, il y a quelques années de cela. Je ne sais plus du tout de quel disque il s’agissait (Freedom no go die, ndlr) mais le fait est que cela collait parfaitement au moment. Entendez par là, l’été et ses longues soirées propices à la palabre accompagnée de gorgées de bière.
Le son du combo canadien a depuis accompagné d’autres soirées, journées qui finissent par former des années. Solidarity sort aujourd’hui chez Strut Records.

Solidarity
Ce quatrième album garde un solide ancrage afro, afrobeat en particulier. Pour cet album les musiciens du Souljazz ont fait appel à de nombreux featurings (chant, percussions, cuivre…) qui amènent chacun leur touche ; celle de leur propre vibration, bagage musical et influences héritées pour certains de leur « déracinement » au Canada.
Solidarity appartient aussi à cette vague qui commence à durer : sonner vintage. Ne vous attendez pas à avoir le sentiment d’avoir fait un flash-back au coeur des 70′ mais l’utilisation d’instruments qu’on ne trouve plus trop (orgue, piano, guitares) comme d’une console analogique pour les prises de son donnent immédiatement un grain.
Le Souljazz Orchestra n’y perd pas son âme, je ne dirais pas non plus qu’un surplus soul émerge pour autant.
Tropical est un mot qui revient souvent pour qualifier Solidarity ; pourquoi pas… même si de notre côté nous n’avons guère besoin de ce buzzword. Non, le groove est toujours au rendez-vous et on ne peut s’empêcher d’avoir envie de voir ce que tout cela donnera en concert.

Le Souljazz Orchestra jouera à Lyon pendant l’Afrosound festival, ce sera le 17 Oct. à la Marquise. On en reparle d’ici là.
En attendant vous reprendrez une bonne rasade d’afrobeat à la sauce Souljazz Orchestra ?

Latino Resiste présente Moomb a Pacifica

Moom a pacifica, Lation Resiste

Latino Resiste
Latino Resiste est un label créé et géré par Caballo. Les amateurs de global bass et en particulier de latinités le connaissent tous ; Caballo est ULTRA ACTIF, publie sur des tas de blogs et enfin n’a pas sa langue dans sa poche. En suivant @Caballomothafu vous vous en rendrez vite compte.
Je ne crois pas dire de bêtises en disant que Caballo est d’origine colombienne. Inutile de dire qu’il a une bonne connaissance des sons, rythmes et cultures latino-américaines. Si vous ajoutez à cela un solide background que je qualifierais de Fusion / Crossover (pour ceux qui ont traversé les 90′) vous comprenez plus facilement son penchant pour le GROS son.
Caballo est aussi un activiste. Il défend un véritable engagement politique à travers la musique. Selon lui il est fondamental que la scène Global Bass reconnaisse, défende et crédite les groupes que les producteurs et DJs aiment jouer, détourner, éditer, remixer… Latino Resiste est mené dans cet esprit. Cette démarche mérite le respect.

Moomb A Pacifica
L’album se compose de 6 morceaux taillés pour les oreilles occidentales curieuses de dancehall, dembow, heavy bass et latin moombahton, tout en respectant l’héritage légué par les styles propres à la côte pacifique de l’Amérique du Sud : Gualajo, chirimia, marimba, ou Choco.
Moomb A Pacifica est disponible en téléchargement gratuit alors n’hésitez pas à dire merci sur la page FB du label.

DJ Spider | Mod Jazz Set

DJ Spider, Mod jazz mix, Le-gouter.com

Fred Jacquier aka DJ Spider
Fred Jacquier aka DJ Spider a été l’organiste de quelques groupes, tendance Mod (Hey Bookmakers, Kool Kats Club), et a parallèlement développé son activité de dj (souvenez vous du Compte Zaroff ou du Glob).
A Lyon Fred Spider, pendant les années 90 a œuvrer à ouvrir les oreilles d’un TRÈS grand nombre de gens. J’en fait partie.

Pendant 7 ans, Fred a été dj résident et directeur artistique de la Marquise, une « péniche club » installée sur les quais du Rhône. Un lieu dans lequel il a pu faire venir un paquet de pointures, de DJ en devenir et de groupes, dans de nombreux styles. Je ne crois pas me tromper en disant que la Marquise a été un lieu dont la réputation a largement dépassé Lyon.

Lyon devenant un peu exiguë pour Fred, et après une escapade de 5 ans à Barcelone pour monter le projet The Jivers, Fred Spider est descendu plus bas, en Afrique du Sud, où il vient de monter un club avec Infrared (Superhuit music) : Club Voom Voom.

Ce club est ouvert pour faire des expositions, des jam sessions, des fashion shows, du live, des comic nights, des workshops, bref open minded….. Son music style est comme d’habitude, 100% éclectique, dancefloor jazz, soul funk, latin, brazilian flavors, breaks, broken beats, drum’n’bass, hip hop, afrobeat…
Si vous passez dans le coin, faites une halte, vous serez bien reçu.
Voom Voom Club. 70 Loop Street Cape Town

Wayne Shorter en concert à La Fiesta des Suds | 2 places à gagner

Wayne Shorter, fiesta des suds, 2010

Du jazz à la Fiesta
La venue de Wayne Shorter le 20 octobre prochain à la Fiesta des Suds n’est pas un hasard. Le jazz a toujours été présent, en filigrane et fil conducteur dès l’ouverture de la programmation du festival marseillais.
Je ne me risquerai pas à proposer ici une quelconque hagiographie de cet immense saxophoniste jazz. Je vous dirai simplement qu’à l’image de cette photo, sa musique est généreuse comme des bras grands ouverts. Wayne Shorter a traversé les époques du jazz pour en devenir l’une des figures marquantes, auteur de nombre de compositions devenues des standards.
Je vous glisse qu’après s’être frotté aux Jazz Messengers d’Art Blakey, avoir accompagné Miles Davis il a fondé Weather Report avec Joe zawinul, un groupe mythique s’il en est.

Places à gagner
Vous aimez le jazz ? Ca vous dirait d’être invité à venir voir le concert de Wayne Shorter à la Fiesta ? Nous avons 2 places à faire gagner.
Le saxophoniste joue jeudi 21 oct aux Docks des Suds.

Voilà la question :

Quel âge avait Wayne Shorter, lors de la 1° édition de la Fiesta des Suds ? (Je vous aide : 1ère édition en 1992).

Envoyez votre réponse sur bongouter AT gmail.com.

En attendant vos réponses, quelques notes de jazz qui s’ouvrent sur une méchante ligne de basse.

Le Gouter du Dimanche – Boogaloo Trio – 12 Sept. 2010

concert boogaloo gouter lyon

Le Gouter du Dimanche

Depuis le début de l’été nous avons proposé quelques concerts acoustiques, au frais dans un jardin à l’heure du goûter.
L’idée de ces goûters concerts étant de profiter d’un lieu magique au cœur de Lyon pour pour proposer un live acoustique joué à une audience restreinte. Comme dans un club à ciel ouvert pour avoir de la proximité avec la vibration des instruments et des musiciens ; cela nous tient à cœur.

Boogaloo Trio
Dimanche nous accueillerons le Boogalon Trio. Voilà comment se passe un gouter, le dimanche.
Au creux d’un jardin niché au cœur de la Croix-Rousse, quelques notes de musique s’envolent entre les feuilles des arbres et percent l’ombre fraîche pendant que certains en profitent pour finir de s’installer dans l’herbe.
Les musiciens ont terminé la balance, les portes sont closes, les voix se font murmure, le concert de Boogaloo Trio peut commencer….

Le Boogaloo Trio se compose d’Eric Prost (saxophone), d’Alice Perret (orgue hammond) et de Stéphane Foucher (drum) trois fines gâchettes du Jazz, qui ont fait saigner leurs doigts, leurs lèvres sur les standards tout en se gorgeant de soul et de funk.. D’ailleurs, avec ce trio ils s’attaquent au répertoire groovy des années 60 (Lou Donaldson, Lonnie Smith, Herbie Hancock…etc). Un âge d’or du jazz pour certains, mais assurément la certitude de s’emplir les oreilles de notes chaudes, rondes et ensoleillées ; juste parfait en ce début de fin d’été.
Alors enfilez vos chemises à fleurs, chaussez vos lunettes à paillettes et venez remuez vos booties à la lumière de la boule à facettes naturelle de ce joli Jardin.

Réserver pour le Gouter du Dimanche 12 Sept.
Le nombre de place est limité et sur réservation uniquement auprès de legouterdudimanche AT gmail.com avant samedi 11 Sep. 18h.
Entrée à partir de 16h31- Fermeture des portes à 16h59 – Concert à 17h02
Tous les détails sont disponibles sur :

Boogaloo Trio en concert pour le Gouter du Dimanche

Mise en bouche