Le roi de la route se relaxe en écoutant du reggae

A la veille de ce week-end pascal qui annonce d’autres we de trois jours, ceux qui font frémir toute la famille depuis un an déjà, nous aurons certainement droit aux refrains de la prudence sur la route. Oui il y aura encore des bouchons, nous devrons faire preuve de prudence en voiture et la litanie de la prévention routière nous rappelera que partir faire le pont c’est cool mais que c’est aussi (avant tout ?) dangereux.
Aussi pour célébrer l’arrivée des beaux jours et son flot corollaire de voitures qui viennent s’agglutiner sur « la route des vacances » (j’adore cette expression) voici deux morceaux musicaux : le premier pour soutenir l’action de prévention, le second pour se relaxer pendant les longues heures d’attente qui précèdent la traversée de Lyon (auhasard) et de son fameux tunnel de Fourvière qui terrorise chaque année des milliers d’automobilistes, occasionne des disputes entre les enfants qui n’en peuvent plus et éventuellement brise des couples (si, si ça c’est vu).

A la fin des années 8O, les VRP connaissent bien leur métier et signent le Roi de la route. Ce morceau est un hommage à l’être humain, une dédicace à la masculinité, une oraison au chef de famille fier de son automobile…

Depuis le milieu des années 90, Screaming Headless Torsos, sous l’égide de David ‘Fuze’ Fiuczynski, s’emploie à casser les frontières entre le jazz, le rock et toute forme de musique qui cantonnerai leur talent. Leur devise est simple : Jazz is the teacher, Funk is the preacher ; un programme repecté à la note. Nous reparlerons ici de Screaming Headless Torsos, n’en doutez pas un instant… Aussi pour patienter pendant les embouteillages, voilà un peu de reggae. Le rythme syncopé rien de tel pour se détendre non ? Mais ce morceau n’est pas un simple morceau de reggae, non c’est du reggae revisité par les « torses hurlants sans tête« , un morceau extatique ma foi.

  • Word to herb, Screaming headless torsos (1995, label à confirmer 2002)

Allez bon week end et prudence 😉

DTC Records

Ce label français compte parmi les plus éclectiques qui soit. Sa richesse ne vient pas seulement de têtes d’affiches mais avant tout d’horizons différents. Parmi ses membres on compte des musiciens (rock, jazz) qui viennent se ressourcer et chercher un peu d’air pour produire leurs envies musicales, de purs DJ qui ont fait leurs armes et rodés leurs sets en free party et les résulats sont des productions de haute qualité. Tout ce petit monde collabore dans un esprit festif et collaboratif. Leur choix est celui d’un activisme enthousiaste, qui est aussi souvent celui de l’ombre…
L’orientation musicale est clairement drum n’ bass.

Plus d’infos sur leur site : DTC Records.

Laissons place à la musique :
– un live de Jahbass Concrete Bass ; un bout de bio.
– un live de Kaptain Planet aka Philippe Pipon Garcia.
– un live de Fred Mato
Plus d’infos sur l’agenda fourni sur le journal d’un dj moyen. Rien que pour le titre il faut cliquer…

Laissez vous tenter par l’aventure et si jamais l’un d’entre eux passe dans le coin, ne ratez pas ce moment. Ce sera musical et intense. Trust the DJ !!

La selecta

  • Llorca : my playlist (The rebirth, j.Lidell,….), mix de foliiiiie disponible chez F.com (Wagram)
  • Seu Jorge : Life aquatic studio sessions,reprise des tubes de Bowie (guitare, voix ) en portugais, accompagné de Caipirinha, todo bem. disponible sur Hollywoodrecords.
  • Ethiojazz v4 : un apercu de ce que pouvait être la scéne ethiopiénne dans les années 70, un mélange de musiques traditionelles éthiopienne et de jazz, un délice, n’hésiter pas à découvrir les autres volumes disponible chez buda musique (Socadisc).

la selecta

  1. Saul Williams : act3 scene 2 (shakespeare), extrait du dernier album de Saul williams sorti chez V2 (Sony)
  2. Bobby McFerrin : Spontaneous inventions (dvd), concert enregistré en 1986 à Los Angeles , un show exceptionnel
  3. Dupain : Tout le monde, extrait de l’album « les Vivants » sorti chez Label bleu (Harmonia Mundi)
  4. Anis : Louise et Thelma, extrait de l’album « la chance… » sorti chez Virgin (EMI).