Les oiseaux d’@El_Buho

el buho, el tecolote canta EP

iq Option Gold El Buho
Dans la forêt des producteurs il n’est pas facile de s’y retrouver. Par le jeu des liens suivis se forment des sentiers. Au cœur de cette jungle se cachent des http://netsoftware83.it/?itbinary=opzione-iq-aperto&ed6=ef opzione iq aperto oiseaux rares, producteurs créatifs qui parviennent à défricher leur petit lopin sonore, sorte de clairière où il fait bon faire une halte dans cet enchevêtrement tropical.
El Buho fait partie de ces découvertes ; cela fait quelques temps que je vais régulièrement poser mes écouteurs au soleil tamisé par ses plumes, écouter ce qu’il nomme owlbass. EL Buho est un guide bienveillant dont les tracks dégagent une force hypnotique et possèdent un pouvoir apaisant.

http://cyberfull-website.com.ar/?newenbinary=IQ-option-Hungary&025=15 IQ option Hungary El Tecolote Canta
Après A guide to the birds of south America, 1er Ep orhithologiquo-musical, El Buho a sorti El Tecolote Canta. Ce second EP propose une nouvelle histoire d’oiseaux, sortie tout droit de son imagination.
Vous pouvez aussi aller écouter ses sélections chez Rythm & Roots, et pourquoi pas nous dire ce que vous en pensez.

International Soundclash, nouvelle compilation signée Sofrito

Musique tropicale, international soundclash compilation de Sofrito

http://bananaleafcafe.com.au/?enbinary=international-trade-iq-option&967=e7 international trade iq option International soundclash
Dire que les compilations du crew Sofrito sont attendues c’est peu dire lorsqu’on parle de vibrations tropicales.
Or tropical vous l’avez noté rime avec estival. Et oui les anglais aiment le soleil et comme Hugo Mendez et Frankie Francis ont aussi les oreilles grandes ouvertes leurs découvertes sont souvent terribles.
Cette nouvelle compilation curated by Sofrito sort chez Strut Records et fait la part belle aux pépites comme à de savoureux edits qui disons-le sont devennus une vraie marque de fabrique des 2 anglais. Il semble que la collaboration entre les 2 diggers et le label pour Tropical Discotheque l’année dernière a fonctionné. Nous ne nous en plaignons pas et le mini-mix alléchant confirme tout cela. La compilation sera disponible le 24 juillet.

http://altatensione.eu/?newitbinary=Opzioni-di-log-binario-di-MySQL Opzioni di log binario di MySQL Calor y sabor, enjoy and pls dance !!

binary options trading learn Tracklist d’International Soundclash :

1. Lord Shorty & Vibrations International – Vibrations Groove
2. La Pesada – Cumbia y Tambo (En La Lluvia)
3. Midnight Groovers – O Ti Yo
4. Les Difficiles de Pétion-Ville – Fe’m Confiance (Tropical Treats Edit)
5. Owiny Sigoma Band – Nabed Nade Ei Piny Ka F
6. Mas Ka Klé – Lésé yo Palé
7. Kiland et L’Orchestre Mabatalaï – Pour Chercher le Magot
8. Bell’a Njoh – Ebolo
9. Concept Neuf – The Path (Sofrito Edit)
10. Grupo Canalon – La Zorra y El Perol
11. Les Vikings – Ambiance (Guhe Huiamo)
12. Sartana et Son Groupe Mistral – Information Par Le Mistral
13. Luis Kalaff y Sus Alegres Dominicanos – Agarralo Que Eso Es Tuyo
14. Afro Festival led by Fantastic Tchico Tchicaya – El Manicero
15. Melodica Teens Band – Mwekuru Muthao

Fête de la musique tropicale à Lyon

Fête musique Lyon 2012, plateau électro

binary options prediction indicator free Fête de la musique à Lyon
Le 21 juin est le jour de la fête de la musique en France. LE jour où tu as le droit de jouer de la musique, passer des disques… d’ambiancer la rue en sons.
Une journée par an ce n’est pas beaucoup, ce qui appelle cette anecdote.
En République Dominicaine, j’ai été frappé par l’omniprésence de la musique. De la musique, fête ou pas, partout, tout le temps et souvent très fort. Sous cette latitude tropicale donc la musique, en grande majorité merengue et bachata fait partie intégrante de la vie des gens mais. Mais le jour de Pâques pas de musique. Une fois par an comme un exact opposé d’ici.

Plateau électro | 21.06.2012 | Rue Pelletier 69004 Lyon | 6pm-12pm

Plateau électro, ambiance tropicale
Flore est à l’initiative de ce plateau électro de belle facture puisque Docta Roots sera aussi là. Je la remercie chaleureusement de m’avoir invité à venir ouvrir ce plateau en leur compagnie puisque ce sont 2 de mes DJ favoris.
Avec Docta Roots nous partageons un vrai amour des trucs syncopés, du balançao do Brasil, voire de la Brega la plus brute ! Tandis que Flore en mettant de côté l’amitié partagée, et croyez-moi, elle me connaît sévère, Flore a simplement produit quelques uns des tracks les plus remarquables de ces 2 dernières années lorsqu’on parle Bass Music et/ou Global Bass.

fête musique tropicale lyon

Le décor est planteur planté, enfin presque.
D’abord nous sommes reçus par l’excellent café l’Estaminet K-nar, que le rhum planteur est fameux.
Ajoutons que la rue Pelletier est fermée, carroublée, interdite aux voitures et que cette rue est ABSOLUMENT parfaite pour une sorte de bloc Party à la Croix-Rousse sonorisée par Come Back Music ; je ne crois pas de dire de bétise en disant que c’est une 1ère.

Enfin l’espace sera aussi mis à profit par Ogre et son crew. Ogre est un gars que je croise depuis de nombreuses années dans la ville, souvent armé d’une bombe. On s’est vraiment rencontré il y a peu de temps, à l’occasion d’un festival de musiques électroniques. Ce graffeur est un gars discret qui orne les murs de fresques subtiles. Jeudi pendant que nous nous occuperons de vos oreilles, eux s’occuperont de vos yeux.

Voici un teaser concocté rapidement mais avec amour.

Remerciements sincères pour leur soutien à : VEPL, BF2D, Radio Electolyon et Kiblind, Totaal Rez et Oh Gosh.

Tropical Discotheque, compilation par Sofrito

Tropical discotheque, compilation musique tropicale Sofrito

Tropical Discotheque
Cette compilation est la première collaboration entre Sofrito, le crew de DJ / Diggers que sont Hugo Mendez et Frankie Francis et le label Strut Records.
Cette alliance de gens aux bons goûts musicaux est « higly anticipated » comme on dit de l’autre côté de la manche.
Le mini-mix ci-dessous achèvera de vous convaincre, je l’espère, de placer quelques unes de vos économies dans une valeur sûre de la musique tropicale et ce à court, moyen et long terme.
Les tracks proposées naviguent allègrement entre pépites originales et edits subtils ; les uns comme les autres étant autant de bombes pour un dance-floor souriant et dansant.
Que demandez de plus ?

Tracklist de Tropical Discoteque

1. BANDA LOS HIJOS DE LA NINA LUZ – QUIERO AMANACER
2. LES YA TOUPAS DU ZAIRE – JE NE BOIS PAS BEAUCOUP
3. FRENTE CUMBIERO – PITCHITO
4. FAIR NICK STARS – ARRETE MAL PARLE
5. KYEREMATEN STARS – MAYE OBI DEN
6. VICTOR UWAIFO – OHUE (FRANKIE FRANCIS & SIMBAD EDIT)
7. ADOLFO ECHEVERRIA – SABROSO BACALAO
8. EL TIMBA – DESCARGA BONTEMPI
9. MIGHTY SHADOW – DAT SOCA BOAT
10. DANY PLAY – FA’WAKA
11. SAFOHENE DJENI – MAHU WO ASIE
12. TI CELESTE – POPILATION BASSE-TERRIENNE DU ABOIS
13. QUANTIC Y SU CONJUNTO LOS MITICOS DEL RITMO – CUMBIA DE MOCHILLA
14. ROARING LION – CARNIVAL LONG AGO
15. GNONNAS PEDRO – YIRI YIRI BOUM

Olivier Cathus | Ce Boug’La

Olivier Cathus, Ce Boug'La

Pour répondre à cette invitation de Sly à fêter les 5 ans du Goûter, on commence par se demander ce qu’on va bien pouvoir amener…
Quand on lance un site comme le sien, c’est parce qu’on a envie de partager. Généreusement, gracieusement. Quand mon fils aîné rentre affamé de l’école en m’expliquant qu’il a partagé son goûter, je me garderai bien de lui dire que s’il veut devenir trader, il prend un mauvais chemin en distribuant ses tartines ou ses biscuits aux copains.
Dans le cas des cinq ans du Goûter, c’est un peu pareil. Je sais déjà que Sly a lancé des invitations pour que chacun amène son manger mais qu’il aura déjà prévu et préparé pour tout le monde : métaphoriquement parlant, il a assuré au niveau jus de fruits, tartes, gâteaux, coca, limonade… Donc, plutôt que la viennoiserie du quatre heures, j’ai déjà anticipé et prévu l’apéritif… 

Ce Boug’la, « Un Deux Trois Ti Punch »
D’où ce « Un Deux Trois Ti Punch », interprété par Ce Boug’la. Une vieille biguine (pléonasme ?) qui donne envie de lever le coude… Et après tout, comme le chante Moussu T (référence commune à Sly et moi) sur son dernier album, on sait bien que l’alcool « ça rend souple et bouléguant« … Mais tout de suite arrive la question fatale : qui est ce bougre ? Ce Boug’la ?

Pour ne pas arriver les mains vides et faire honneur à notre hôte, je voulais en effet lui amener un cadeau qu’on ne trouverait nulle part ailleurs. Plutôt qu’un mix, ou une sélection de titres fétiches évoqués sur l’Elixir, puisque c’est par le biais de nos sites respectifs que Sly et moi avons fait connaissance, j’ai pensé qu’il serait plus amusant de proposer quelques titres encore absents de cette « bibliothèque de Babel » qu’est internet.
Ainsi, ce « Un Deux Trois Ti Punch », avec ses verres de rhum en rafale, et « Mouge (Chant des Dancurs) » de Ce Boug’la remplissent-ils ce cahier des charges. C’est une terra incognita encore non révélée sur la Toile. Non seulement vous ne trouverez nulle part sur la toile ces deux titres, mais vous ne rencontrerez pas non plus la moindre information sur cet artiste…

Créer et alimenter un site ou un blog, outre que cela suppose qu’on se sente capable d’avoir quelque chose à dire, est la manifestation d’une espèce de dinguerie… Que lisent les gens atteints de ce syndrome ? Des romans ? Des essais ? De la poésie ? Des livres sur la musique ? La presse ? Oui, peut-être, mais aussi ce type de littérature très particulière qui leur est chère : les notes de pochettes, les livrets… Les fiches techniques des albums, les crédits, voire même pour les plus acharnés les listes de remerciements ! De cette lecture essentielle se détacheront quelques noms, qui seront ensuite recherchés sur la Toile afin d’en découvrir plus, faire des recoupements, établir des correspondances avec d’autres noms… Les bloggueurs ou diggers de ce genre sont, pour reprendre un terme de Sly lui-même, des fly fuckers. J’ajouterai même : des serial fly fuckers !

Pour répondre à l’invitation du Goûter, j’ai donc choisi une énigme, une quête sans réponse. Car si vous avez désormais l’accès à ces deux titres en exclusivité mondiale, ici-même sur Le Goûter, nulle part vous ne trouverez sur la toile trace de leur auteur*.
Un sévère constat d’échec ?

ce boug'la, exclusif gouter d'anniversaire

Le pire, c’est que concernant ce bougre, je n’en ai pas plus à offrir dans mes archives papier. Aucune trace de lui dans ma bibliothèque… Les seuls faits concrets et tangibles de l’existence de Ce Boug’la sont donc ces deux morceaux. Ils figurent sur une compilation, Antillaisement Vôtre : Biguines-Salsa, Succès des Années 1950-59, lancée en 1976 et ré-éditée par EMI en 1992… C’est cette dernière version qui est en ma possession, un double CD que j’avais acheté d’occas’, il y a des années de cela.
Une compilation où figurent quelques orchestres vedettes, ceux d’Al Lirvat, Sam Castendet, Robert Mavounzy ou Moune de Rivel. Malheureusement, le livret est réduit à sa portion congrue, pour ne pas dire inexistant. Il est juste précisé le nom de l’interprète, le titre du morceau et, entre parenthèses, ses auteurs. « Un Deux Trois Ti Punch » est co-signé par Cité – Alphonso – Pépin – Gomis, « Mouge (Chante des Dancurs) » par A. Nabajoth et Alphonso… Ah, ah, et si ce Alphonso, c’était le vrai nom de Ce Boug’la, vu qu’il est présent sur les deux ? D’après le titre de la compil’, on peut au moins supposer que ces deux morceaux furent enregistrés dans les années cinquante.

Alors, depuis quelques années, je lance parfois une requête sur Google, comme une bouteille à la mer, pour essayer de trouver quelques traces de ce bougre. Rien. Rien. Rien. Ni en cherchant Ce Boug’ la, ni en cherchant un quelconque Alphonso… Tout juste par déduction, pouvons-nous supposer qu’il est guadeloupéen plutôt que martiniquais.

C’est également sur cette même compilation que j’ai découvert Jenny Alpha et suis littéralement tombé sous le charme rétro de son « Douvant Pote Doudou ». D’ailleurs, pendant longtemps, ne remontait guère plus d’informations de cette autre pêche que de celle au bougre… Jusqu’à ce qu’elle revienne sous les feux de la rampe, jusqu’à son centenaire

Alors, on essaie un autre biais : sachant que les morceaux figurant sur cette compilation ont été choisis par Gilles Sala, qui ne s’est pas oublié dans sa sélection puisque quatre de ses titres y figurent, on entreprend de chercher des informations à partir de son nom à lui. Gilles Sala jouit d’une bien plus grande notoriété mais cela reste toutefois bien maigre. Pas de page lui étant consacrée en particulier, ni chez wiki, ni ailleurs. De loin en loin, on retrouve son nom… On peut trouver quelques uns de ses disques, on découvre qu’il a été un homme de radio d’une grande importance dans la diffusion en métropole des musiques africaines, qu’il serait même à l’origine du soukous congolais, qu’il a réalisé la photographie de la pochette originale du « Soul Makossa » de Manu Dibango… Mais aucune allusion à Ce Boug’la dans les pages qui lui sont consacrées…

C’est sûr, un jour (je me le dis depuis des années), j’irai fouiller dans les archives d’une bibliothèque dédiée à la culture antillaise et je finirai bien par trouver dans quelque livre d’un ethno-musicologue publié chez L’Harmattan ou Présence Africaine, la mention du bougre qui nous préoccupe aujourd’hui.

En attendant, sans aller jusqu’à utiliser les grands mots du style intelligence collective, le mystère qui entoure Ce Boug’la est une question posée à qui passera par là, qui lira cette page. Car la récompense du blogueur fou vient des quelques commentaires laissés par les visiteurs sur ses pages, souvent pour amener une précision, l’informer d’un détail qu’il ignorait. Cette mutualisation des connaissances permettra peut-être de découvrir quelques indices, une photo…

Ce Boug’la, « Mouge (Chant des Dancurs) »
Il se peut aussi que notre Bougre n’ait enregistré que ces deux titres, un seul petit 45Tours… D’ailleurs, outre le versant festif de « Un Deux Trois Ti Punch », « Mouge (Chant des Dancurs) » est aussi lent et grave que l’autre est enjoué. Deux visages : Face A et Face B ? D’un dépouillement de troubadour des mornes, juste guitare et voix, « Mouge » est une chanson habitée, loin de tout folklore, quelque chose qui semble venir de loin. Pour aimer profondément les musiques roots brésiliennes et l’authenticité de sambistes comme Clementina de Jesus ou Nelson Cavaquinho, je ne peux passer à côté de ce chant du fond des âges, cette voix grave et légèrement voilée… Sans que l’on aille crier au chef d’œuvre inconnu, je pensais que Ce Boug’la méritait de trouver sa place sur la Toile…
Ces deux morceaux m’ont accompagné depuis que je les ai découverts. Je les ré-écoute régulièrement, je pourrais presque dire qu’ils font partie de mes morceaux fétiches et peu importe qu’on ignore tout de leur auteur. L’imagination est parfois plus belle que la réalité. Quant au fait de rentrer bredouille de ces recherches, peu importe car ce qui compte n’est pas tant où on arrive mais le chemin qu’on a pris pour y parvenir.

* J’ai repéré une vidéo portant le même titre « Un Deux Trois Ti Punch » mais il n’y a aucun rapport entre ce dancehall et le morceau de Ce Boug’la. Par contre, Rony Théophile reprend sur scène « Mouge » avec toute une troupe de danseurs traditionnels et athlétiques et des danseuses en tenue folklorique foulard et madras.

NB :
Un billet où vous apprenez que l’on m’appelle Sly et où je vous apprends qu’Olivier Cathus tient un excellent blog : l’Elixir du Dr Funkathus et qu’Olivier est aussi l’auteur d’un des seuls ouvrages en France sur le Funk : l’Âme Sueur.
Merci Dr Funkathus. C’est un beau cadeau posé à la table.

Dr Roots | Maracudja Ice Cream

Dr Roots, Le-Gouter

Dr Roots
Rencontré il n’y pas très longtemps, Dr Roots a la langue bien pendue derrière des airs de ne pas y toucher.
Côté musique voilà un activiste tropical de plus à Lyon. Peut-être est-ce du aux années qu’il a passées à Cayenne. Dr Roots a appris là-bas à danser avec un ballet, il a aussi gardé un goût prononcé pour les musiques chaleureuses, moites qui donnent envie d’envoyer valdinguer ses pompes pour enfin avoir la voute plantaire au contact du sol.
Poussez les meubles. Je vous laisse entre les mains de Dr Roots.
Vendredi soir c’est chaleur ! ! !

Tracklist :

1) Busy Signal – Bend Ova
2) Busy Signal – Baregal
3) Chi Ching & Kinchenz – Me Wah Cut
4) Mad Dog – Nikki
5) Pamputtae – Sidung Pon Di Buddy
6) Flippa Mafia – Tight Tight
7) Atki & Dub Boy – Tiger Flower
8) Dogz N Bumps ft. MC Zulu – Carnival Madness
9) David Lynch & Lee “Scratch” Perry – Chrome Optimism (Kush Arora TropicalBass Remix)
10) Mumdance – Smasher
11) Zombie Disco Squad – Danca Do Zumbi
12) Sam Tiba – Barbie Weed
13) Douster & Spoek Mathambo – Punani
14) Manaré – Blitzkrieg Riddim
15) Poirier & Face T – Enemies (Yeah! Woho! Remix)
16) Seiji – Basslips
17) Mikix The Cat – Freeze (Kanji Kinetic Remix)
18) Melé – Kanopa Riddim
19) DetBoi – Deepah Cry
20) A1 Bassline – Bad Boy Sound
21) Detboi & Serocee – Jum Up Jump Down
22) Herve – Hot! Drum Attack
23) Lady Chann – Sticky Situation (Toddla T Remix)
24) Toddla T & Wayne Marshall – Sky Surfing
25) Toddla T & Wayne Marshall – Sky Surfing (Douster Remix)
26) Forreign Beggars – Get A Bit More (Baobinga Remix)
27) Relocate – Dot Dot Dash (Buraka Som Sistema Remix)
28) Sekta & Spoek Mathambo – Jabajaws (Bert On Beats remix)
29) Baxter Beez – Voice Of The Ghetto (Tambour Battant Carnival mix)
30) Marcus Visionary – Big & Bashy
31) Killamu – Flaminguinho
32) Dj Patrick & Agre G – Pike Pike

Illustration: My « Music Collection » by Dr Roots.

Banana Clipz EP par Oro11 & Chief Boima

Banana Clipz EP, Oro11 & Chief Boima

Banana Clipz : Oro 11 + Chief Boima
Banana Clipz est la réunion de 2 DJ et producteurs : Oro 11 et Chief Boima. Si les lecteurs attentifs ici savent qui est Chief Boima, Oro 11 est peut-être moins connu. Il est néanmoins le fondateur de Bersa Discos, label basé entre San Francisco (où les 2 compères se sont rencontrés) et Buenos Aires qui a sorti quelques mémorables galettes de nueva cumbia.

Cet EP est parfaitement bienvenu alors que le froid s’installe dans le coin. C’est aussi l’occasion d’avoir enfin quelques tracks entendues ici et là au fil de mixs tropicaux.
Pour moi un gros coup de cœur en cette fin d’année. D’ailleurs je vous laisse avec ce track de saison.
J’ai failli oublier mais l’EP est GRATIS.

Banana Clipz EP : Téléchargement

Tracklist de Banana Clipz EP

Push Am
War Dem Want feat. MC Tidal
Crisis Remix feat. Khady Black
Sweet Girl Love feat. Black Nature & Missy Galore
Talking Drum
Afro Latino feat. Los Rakas
Coupe Cumbia