Du HipHop à Lyon, fabriqué par LUTĒCE

A Lyon, LUTĒCE concocte son Hip-Hop

Un hip hop, ou Trap vous choisirez, sombre, bas avec quelques éclairs de lumière dans chaque track. Comme dans chaque clip.
Ou cette image de LUTĒCE.

Lutece, musique hip hop de Lyon

LUTĒCE, producteurs touche à tout

Le crew qui gravite autour de LUTĒCE est une association de faux branleurs, vrais bricoleurs, faux apathiques et vrais speed.
Depuis une année que pour diverses raisons ils sont apparus sous mon radar, ces gars n’ont pas trainé.

Les images de LUTĒCE

C’est comme cela que je les ai découvert. Parce qu’être indé aka indépendant aujourd’hui c’est d’abord être capable de financer son propre boulot. Pour cela pas d’autre alternative que de gagner sa croute.
Et gagner son argent c’est se financer, se donner le temps de produire son propre univers. Pour tester ses propres idées de réalisation il est nécessaire de tourner, s’entrainer, s’entraider pour progresser. De bons appareils photos en mains, un laptop que tu peux transporter et de longues heures à monter.
Patience. Tests. Au début le clip c’est long.
Ces gars apprennent vite et bien. Aujourd’hui ils sont autonomes avec un vrai savoir-faire. Ca va plus vite.

Les locaux le savent et font déjà appel aux skills de Ian Vandooren et Bogus. Alors quand vient le temps de faire un 1° vrai clip pour ton groupe et bien on va vite, on traine pas en gardant de l’efficacité. Contrainte d’un mode de production DIY qui devient créativité.

Dans Sans Elan, le clip qui accompagne la sortie de LAPSE, 1er EP des neo-lyonnais, ce travail se voit.Le taff de PIĒGE et Bogus est propre.
Regarde.

La production sonore de LUTĒCE

Hiphop ou trap je me demande faussement. Peu d’importance à mes oreilles cette différence. Avec mes cheveux blancs j’ai d’abord écouté du hiphop et en matière de trap je n’y connais presque rien.
Ce qui est certain c’est que LUTĒCE traine ses baskets dans une génération baignée de hip hop tant dans son approche musicale que dans sa manière de créer et produire sa musique.
Marty et Ian Vandooren le duo aux micros de LUTĒCE conçoivent leurs propres beats et productions. Le second produit aussi pour d’autres (à écouter ici pour les curieux). Ian et Marty se sont aussi rapproché de King Doudou plus connu ici sous le nom de Douster ; c’était au temps de Myspace 🙂
La collaboration de ce crew installé à Lyon commence à porter de jolis fruits. C’est ce qui s’est dit sur les bords du Rhône à l’issue de la release party de LAPSE, cet EP composé de 5 morceaux. En tout cas je note l’enthousiasme de King Doudou pour annoncer cette soirée hip-hop lyonnaise :

JEUDI les amigos de SURL font la release party de l’EP de LUTĒCE sur lequel j’ai fais les prods avec le grand Ian Vandooren et pour l’occasion je vous prepare un bon vieux set 100% RAP de jeune branleur 😀

Pour écouter LAPSE de LUTĒCE pas encore d’autre choix que de cliquer LA.
LUTECE – LAPSE EP : sortie le 24 oct. 2016

En attendant une playlist 100% LUTĒCE

 

Boogat | Esperanto Sound System

Boogat, esperanto sound system

Boogat | Esperanto Sound System
La 1° fois que j’ai lu le nom de Boogat, c’était soit via un featuring chez Poirier, soit sur le Pangeatico EP d’El Remolon.
Cela n’a guère d’importance, dans un cas comme l’autre ce sont 2 bonnes références. En tout cas ce que j’observe c’est que la vague tropicale se répand. En descendant parfois des contrées plutôt fraîches, comme Montréal. Peut-être un effet du réchauffement climatique.

Cette mixtape claque bien ; grâce au flow de Boogat c’est sur mais aussi grâce à une sélection de tracks qu’aujourd’hui on peut clairement qualifier de standards nu cumbia ou plus tropical bass.
Cette mixtape arrive à point nommé pour nous réchauffer au coeur de l’hiver avec de bonnes latines vibes musclées sans tomber dans l’abus de testostérone. Un bon concentré de beats urbains ; je vous laisse trouver la ville, s’il y en a une.

  • Boogat – Esperanto Sound System | Mixed by Poirier

Ou chez Soundcloud

Tracklist :

01-Lo que se necesite (Fauna rmxd x Poirier)
02-Pa’ los ancestros (El Hijo De La Cumbia)
03-Cada uno por si mismo (Rusko)
04-No no no / Esa mujer (Boogat)
05-Matador (Los Fabulosos Cadillacs)
06-Kabul Deli (Munchi)
07-Los gangsters si bailan (Chromeo)
08-No pares mas (Maestro Fresh Wes)
09-Senor cantinero ft Nino Malo (Damas Gratis)
10-Normal (Grupo Mala Fama)
11-Buen policia ft Face-T (Summer Bounce Riddim)
12-Sierra tu boca cuando masticas (KenLo Craqnuques)
13-Perfection (N-RON & Geko Jones)
14-World’s gone bad (Mexican Institute of Sound)

Quelques filles qui chantent

Des Filles qui chantent, quoi de mieux ?
J’ai reçu, découvert quelques tracks ces derniers temps ; une chose en commun, toujours des filles qui chantent. Je ne pouvais pas décemment garder cela pour moi.
Ci dessous plusieurs styles, tracks originaux ou remixs.

Hannah Holland feat. Mc Chickaboo
Juste avant au dessus prenez le temps de laisser dérouler la vidéo : Hannah Holland feat. Mc Chickaboo. Je pourrais dire la légende Mc Chickaboo, élevée aux bass de la Drum. Soyez certains que ce track va faire des ravages sur les dance floors. Plus bas un remix de Hannah Holland pour que vous puissiez apprécier les skills de cette DJ/producer 100% UK.

Les filles sont jolies
D’abord honneur aux anciennes et spéciale dédicace à Generation Bass avec Cheikha Rimitti. Disparue il y a maintenant 3 ans. Cheikha Rimitti est une icône de la liberté féminine qu’il faut célébrer et dont il faut surtout écouter la musique
Pour le reste la sucrerie synthé pop de Yelle, mais surtout le remix de Hotsteppa d’Hannah Holland comme promis et un remix de Florence and The Machine par Switch qui comme à son habitude déconstruit le morceau de sa patte.

100% of Jahdan Blakkamoore mixed by Matt Shadetek

Jahdan Blakkamoore, Matt Shadetek, Full Hundred mix

Jahdan Blakkamoore
J’ai remarqué Jahdan Blakkamoore via ses apparitions aux côtés du possee Duty Artz et Soot Records.
Le Mc installé à Brooklyn a été élevé au grain du hip hop et du reggae / dancehall. Son flow fluide colle aussi bien à un riddim calé à 140bpm (essaie !!) qu’il peut se muer en un chant limpide capable d’amadouer n’importe quelle Gata Agressiva.
Jahdan Blakkamoore, bien calé dans ses sneakers, se pose comme l’un des Mc les plus doués de sa génération. Son style assez cross over, aussi à l’aise sous un pork pie emprunté à LKJ que sous une cap de base ball, lui permet de se glisser aisément au cœur de ce que l’on chasse ici : heavy basses & urban cosmopolitan beats.

Matt Shadetek & DJ/rupture, (fondateurs de Dutty Artz) ont produit le 1°EP de J.Blakkamoore (We are Raiders). En attendant Buzzrock Warrior, album prévu pour l’été. Shadetek a collecté quelques tracks sur lesquelles Jahdan déroule son style pour en faire un set qui oscille entre tropical bass, dancehall, fleurte drum’n bass, sans oublier une pointe de bassline coiffée de dubstep dansant.
Pour introduire ce mix à télécharger impérativement, Rcrdlbl.com, nous offre à tous un remix de Jahdan Blakkamoore par Matt Shadetek.

Mc Jahdan Blakkamoore
I 1st noticed his featurings via Dutty Artz and Soot Records blogs. Their collaboration was sealed by an EP (We are Raiders) till the release of
Buzzrock Warrior expected next summer.
100% Jahdan Blakkamoore mix is made of (quoting Xlr8r) « tropical bass mashed into melodic dancehall and hard-hitting dubstep ». I add a pinch of bassline and light drum’n bass flavours.
This is heavy weight music of nowdays friends. Don’t miss this mix friends.

Tracklisiting – Jahdan Blakkamoore Full Hundred

01 Jahdan – « Full Hundred Intro »
02 Jahdan Blakkamoore – « The General » (Produced by Matt Shadetek & Liondub)
03 Jahdan Blakkamoore – « Long Road » (Produced by Liondub, rmx by Matt Shadetek & Liondub)
04 Noble Society – « How We Gonna Get There » (Produced by Ovaground)
05 Iron Shirt – « Gave You All My Love (Zomby Bassline Remix) »
06 Iron Shirt – « Gave You All My Love (Cauto Dubstep Remix) »
07 Iron Shirt – « Gave You All My Love (Matt Shadetek Gave You All My Dub Remix) »
08 Jahdan Blakkamoore – « Fever » (Produced by Peter Gunn)
09 Jahdan Blakkamoore – « Nice Green (Ghost Library Riddim Mashup by Matt Shadetek) »
10 Noble Society – « Mama So Divine (Marcus Visionary Sub Soca Mix) »
11 Team Shadetek – « Brooklyn Anthem Feat. 77Klash & Jahdan (Ghislain Poirier Remix) »
12 Team Shadetek – « Brooklyn Anthem Feat. 77Klash & Jahdan (Scatta Riddim Mashup by Matt Shadetek) »
13 Team Shadetek – « Brooklyn Anthem Feat. 77Klash & Jahdan (Marcus Visionary Remix) »
14 Noble Society – She Told Me Feat. 77Klash (Cassava Riddim by Nokea, Mashup by Matt Shadetek) »

Crédit Photo: Sr Atlantico

Filastine’s Dirty Bomb

filastine dirty bomb

Aucune guerre n’est propre
Filastine le sait certainement mieux que pas mal d’entre nous.
Si on connait Filastine pour sa musique, il ne faut pas oublier Filastine l’activiste. Animateur de l’Infernal Noise Brigade et coordinateur des « tactical mobile rhythmic unit » lors du sommet de l’OMC à Seattle en 1999 qui marque l’apparition du 1° IMC aka Independant Media Center et l’irruption du mouvement social mondial dans le paysage des agences de presse (qui font tout pour l’ignorer).
En 2006, Burn it crée la surprise tant chez les amateurs d’électro, de hip-hop ou de world et pose la première pierre d’un nouveau parcours musical à l’image de son cheminement sur les sentiers de traverse du vaste monde. Filastine en 2009 lâche sa Dirty Bomb: music is the weapon of the future.

Un monde à inventer
Je n’ai jamais entendu ailleurs la musique de Filastine.
Son alchimie musicale résulte bien entendu d’une technique (Filastine est percussionniste) et de l’utilisation des machines pour synthétiser ses beats, enfiler les kicks. Mais ce qui frappe le plus c’est l’immense humanité qui transpire track après track. Pas synthétique du tout.
Filastine nous plonge dans un son urbain pour mieux aller y chercher la respiration des hommes, des femmes faite d’inspiration, d’expiration, de souffle. Un souffle que Filastine quête pendant ses pérégrinations enregistrant un Mc aborigène australien ici, une chanteuse gitane là-bas.
Filastine donne envie de danser malgré les bombes qui tombent. Sa Dirty Bomb est méchamment organique, humaine et c’est bien ce qu’il y a de plus dangereux dans cet album.

Album contagieux
Il m’est toujours difficile de « catégoriser » un artiste, un album et de proposer des références pour donner l’appétit et nourrir un peu plus votre curiosité.
Si vous ne connaissez pas Filastine et pour vous donner une idée je pourrais vous dire hip-hop, électro ou je ne sais… J’aurais pu créer une catégorie électro worldbeat.
Alors dites-vous par exemple que l’ancien batteur originaire de Seattle serait parfait pour la programmation d’une émission de la Planète Bleue d’Yves Blanc. Emission radiophonique majeure du paysage sonore francophone. Dites-vous aussi que Muslimgauze pourrait être un frère d’arme.
Mais n’oubliez pas ; un morceau n’a pas besoin d’être binaire chanté en anglais pour définir un nouveau standard pop.

Zizek: nouvelle mixtape by Tremor

Zizek records mixtape tremor

Zizek Mixtape #5
Une nouvelle mixtape for free du label Zizek. Cette fois-ci c’est Tremor qui s’y colle.
Ce mix dépasse largement les limites de la cumbia pour aller se plonger du côté des expériences rythmiques initiées du côté de l’Argentine et plus largement de l’Amérique latine.

ZZK Records drops its last mixtape (Vol.5) by Tremor.
Enjoy the mix of rhythms they are after, the search for new sounds, experimentation, music, fun.

Skream à Lyon, avec Uzul Prod, DJ Flore et Mc Incyte

skream uzul prod dj flore concert lyon

King of Dub (Step 1)
Concert proposé par EdO. Autant dire immédiatement que l’on a affaire à des gens qui savent de quoi ils parlent en matières de basses, voire de gosses basses.
Pour ce 1° opus Skream sera à Lyon. Une première pour le producteur britannique biberonné aux basses made in UK. Ce prodige de 22 ans a contribué à l’émergence du dubstep au même titre que Burial, Kode9 ou Benga, grâce notamment à l’hymne « Midnight Request Line ». Interview de Skream chez DubStep.fr.
Set 100% dubstep demain soir.

Derrière Uzul Prod se cache les dreads de l’homme qui officie aux machines avec KalyLiveDub. Rappelons qu’Uzul Prod vient de signer un remix de Laurent de Wilde, pour DTC records, à la demande de Jahbass. Et ça c’est tout sauf un hasard.

DJ Flore est un peu la maman du nu-break en France. Et comme il se dit qu’un album serait sur le point de voir le jour, il n’est pas dit qu’elle ne testera pas demain sur le dance floor quelques uns de ses tracks… A suivre.
Le tout orchestré par MC Incyte, la crème des MCs anglais & co-boss de l’excellentissime label break Funkatech (NAPT, Far Too Loud) qui a joué auprès des plus grands, tels que les Freestylers, ou les Eric Truffaz.

Qui veut venir ?
2 places à gagner pour le concert de Skream jeudi à la Marquise. La question est simple.
A Lyon coule la Saone et le Rhone. Jeudi soir une troisième rivière coulera laquelle ?
Réponse sur bongouter AT gmail.com