Charlie et les beach boys

Wilson Drama

Après un été plein de soleil et de surprise (musicale), de bonnes surprises avec les concerts de Melingo et Buika, de moins bonnes avec C.Staton, G.MC Crae mais j’y reviendrai dans un prochain post (avec j’espère quelques photos).

Revenons mi-juin.
Keziah Jones faisait une tournée promotionnelle de son dernier album Nigerian wood (sorti le 1er septembre) sponsorisé par une marque de jean. Je ne vais pas revenir sur l’excellente prestation de Keziah Jones, qui était en formation acoustique (guitare, basse , batterie) et en pleine forme, il nous a tout fait, je tombe la chemise au 3ème morceau, des solos dont lui seul à le secret (d’ailleurs je me demande s’il n’a que 2 mains!!!).
Un classique pour ceux qui l’ont déjà vu sur scène et toujours aussi efficace.

La bonne surprise.
Est venu de la première partie, les Wilson Drama, jeune groupe de rock sixtees (il existe depuis 3 ans).
Il fallait assurer la première partie de Keziah Jones avec un public venu exclusivement pour le nigerian. Les Wilson Drama ont assuré, sans complexe, avec générosité et un brin d’insolence.
Je ne suis pas particulièrement branché rock, mais les Wilson Drama m’ont donné envie d’écouter des groupes comme les Beach Boys et enfin découvrir l’album mythique « Pet Sounds ». Les Beatles et les Beach Boys seraient l’une de leurs influences et leurs styles se rapprochent de MGMT, Flaming Lips

Ils nous ont fait plaisir en communiquant leur plaisir d’être sur scène et de créer un vrai univers dans lequel on entre facilement.
Rien de révolutionnaire, mais je suis sorti du concert avec le « smile » cela fait toujours plaisir, l’envie d’aller découvrir un peu plus le rock « indie » ou « indé » et de partager ça avec vous ici.

Pour finir plein de grooves africains à laisser dérouler :

Ce contenu a été publié dans Rock. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *