Common n’est pas Mos Def

Mos def Black jack johnson

Je dis n’IMPORTE QUOI.
Ok je sais que certains le savent, mais hier… je m’ai complètement gourré, bien propre. J’ai juste confondu Common avec Mos Def.

C’est bien Mos Def aka Dante Smith qui a monté un combo cross-over nommé Black Jack Johnson ; du nom du premier boxeur noir champion poids lourds dans les années 20. A ses côtés il a réunit quelques pointures du rock noir américain :

  • Will Calhoun, Living Colour – Batterie, percussions
  • Doug Wimbish, Living Colour – Basse
  • Gary Miller aka Dr. Know, Bad Brains – Guitare
  • Bernie Worrell, Clavier légendaire du P-Funk

Du gros, du lourd Black Jack Johnson. Promis j’en colle rapide.

En même temps ce n’est pas un crime. Ce qui en serait un serait du dernier album de Gogol Bordello. L’ukrainien moustachu de New York fondateur du Gypsy Punk est toujours aussi énervé : Gogol Bordello Super Taranta!.
Démesure, baroque, sueur, rock, passions balkaniques. J’adore.

  • Gogol Bordello – Mala Vida (East infection, Rubric 2005 – Limited Edition)

Site Gogol Bordello
MySpace Bordello

Ce contenu a été publié dans Rock. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *