Cumbia des Origines – Semana Cumbiana

cumbia music colombie

Cumbia ! Cumbia ! Cumbia ! 3 fois, comme une incantation magique.
Au début du mois je vous avais promis una semana cumbiana. Je suis un peu retard… comme l’été.

Cumbia késako ?
La Cumbia vient de Colombie. Elle est la fille musicale des nombreux métissages ethniques qui ont eu lieu pendant des siècles en Colombie entre indiens, africains et espagnols.
Les indiens d’origine andine et carïbéenne animaient leurs cérémonies religieuses et guerrières au son des flutes, qu’elles soient gaïta, chirimia, flauta de cana. Avec les espagnols débarquèrent les instruments à cordes, la guitare d’abord qui se transformera en tiple ou bandola. Enfin les esclaves noirs originaires d’Afrique et leurs percussions eurent une influence décisive dans la musique colombienne, notamment par son apport rythmique et chorégraphique.
La cumbia est une musique de danse, des rythmes pour danser, de bals enfiévrés, de soirées caliente. Pas étonnant qu’aujourd’hui les producteurs les plus novateurs du moment remettent au gout du jour les riddims dévastateurs de la cumbia. On verra ça plus tard.

Cumbia des origines.
Les standards sont nombreux, dépendent de leur région d’origine et la scène Cumbia traditionnelle demeure très active. La cumbia raconte des histoires et occupe encore aujourd’hui le devant de la scène pendant les bals.
On écoute et danse la cumbia au-delà des frontières colombiennes. Ce virus tropical s’est propagé dans toute l’Amérique Latine. Nombre de pays ont adapté la cumbia a leurs propres rythmes et instruments et les influences ont été mutuelles. Ainsi l’accordéon, le prince des bals s’est fait une place de choix dans les orchestres cumbia.

Cumbia traditionnelle colombienne.
Quelques morceaux de cumbia bien roots pour aller à la rencontre de ce son hypnotique, chaleureux qui va envahir les dance floors de l’hémisphère nord. D’ailleurs nos oreilles commencent lentement mais surement à être préparées.. Nombre de thèmes, samples et beats des productions hiphop US ou électo européennes en témoignent déjà.
Bien sur vous n’entendrez pas ce qui suit en l’état, mais retravaillé, remis au gout du jour, boosté par le truchement des machines et le filtre de producteurs à l’écoute des grooves du globe.

  • Cumbia de la Ceja (Colombia: Cumbia, Bambucos & Pasillos, Playasound 1994)
    Tambours et percussions africaines pour mettre tout le monde au diapason et faire d’un bal un voyage initiatique.
  • Santa Marta (idem)
    Cumbia traditionnelle jouée par un orchestre « vallenato ».
  • Te bese (idem)
    Encore une histoire avec une fille ; « Je t’ai embrassée quand tu m’as quitté », dit la chanson..
  • Al tambor de la Alegria (idem)
    Pendant la cérémonie de l’élection de Miss Colombie, la flute de roseau et les percussions créent la transe.

Pour creuser le sujet de la cumbia traditionnelle.
Histoire de la cumbia (en).
Interview de Peter Wade, auteur de « Music, Race and Nation: Música Tropical in Colombia (en) ».
Une collection de titres de Cumbia, beaucoup de références.
Un livre : « Danses latines et identités, d’une rive à l’autre tango, cumbia, fado, samba » … de Elisabeth Dorier-Apprill, Michel Agier.

Ce contenu a été publié dans Cumbia. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Cumbia des Origines – Semana Cumbiana

  1. Adri3n dit :

    A checker aussi, le dernier album du Quantic Soul Orchestra avec quelques morceaux cumbia fort sympatiques.
    Dans un autre genre, un clip de cumbia mexicaine façon bling-bling US, plutôt drôle : youtube.com/watch?v=vk8_m…

  2. SdC dit :

    Tu parles de Tropidelico ? Shame on me je n’y ai pas jeté une oreille

  3. LOLO dit :

    lé bon le tropidelico, les autres aussi d’ailleurs.

  4. Boebis dit :

    Tiens, je connaissais pas cette compilation de cumbia. Dommage que les titres ne soient plus téléchargeables!

    Ma préférée reste celle de soundway (Colombia! The Golden Age of Discos Fuentes) mais il y en a tellement, c’est trop chouette. Celles des collections "rough guide" et putamayo sont moins intéressantes. J’en ai aussi une excellente et bien garnie mais dont je n’arrive pas à déterminer l’origine (le titre est "cumbia de colombia…) et enfin dans un genre un peu différent, la compilation de cumbia péruvienne (the roots of chicha).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *