L’Afrobeat du Futur avec DJ Nenim

Afrobeat contemporain

Je ne sais pas si comme moi lorsque vous entendez le mot afrobeat, vous n’êtes pas immédiatement renvoyé à la musique du pionnier, créateur, musicien engagé : j’ai nommé l’immense Fela Anikulapo Kuti.
Si sa mémoire et sa musique sont aujourd’hui bien vivantes, le genre ne s’est pas arrêté pour autant.
La scène afrobeat dépasse le simple cadre de l’héritage laissé par Fela et donc les frontières de Lagos.

DJ Nenim - afrobeat

Une scène afrobeat bien vivante

Toute une génération de musicien s’est emparée de la musique de Fela pour l’interpréter, la remixer ou simplement la jouer que ce soit en live ou en DJ sets. Compter le nombre d’artistes qui citent l’influence de Fela dans leur travail est un travail sans intérêt amha.
Cependant toute une nouvelle génération de musiciens ouverts d’esprit, avec esprit contemporain livrent des productions dont le son est profondément enraciné dans les sons afrofunk, afrobeat et highlife des années 60 et 70 d’Afrique de l’Ouest. Cela ne date pas d’aujourd’hui. Ces branches musicales s’étendent souvent à travers le continent et la diaspora, et font toujours référence au jazz, au funk et à la soul nord-américains qui puisent et influencent à leur tour la musique africaine.

Afrobeat en 2018

Comme souvent avec la musique et ses métissages il est nécessaire de faire un détour par d’autres contrées. Et oui la presse musicale française est décimée et ceux qui cherchaient des ailleurs ont pour la plupart dû fermer leurs portes. La promesse des blogs musicaux a elle aussi fait aussi long feu (un ex. ici-même).
Aussi comme d’habitude depuis toutes ces années lorsque je tombe sur un truc qui fait vibrer l’homme j’essaie de partager sur Le-gouter.
Ainsi en est-il de DJ Nenim.

DJ Nenim: Afrobeat depuis New-York

Il fait partie de ceux qui conjugue l’Afrobeat au pluriel. Digger et collectionneur de disques il cherche les Afro-beats.

DJ Nenim a passer un moment en Angleterre avant de retourner au Nigéria. C’est là qu’il a commencé sa carrière, dans sa ville natale de Lagos. Là-bas Nenim Iwebuke est à l’avant-garde des nouveautés musicales et mixe.
En 2014 il émigre à New York et continue à mixer de l’Afrobeat, du highlife, de l’Afrofunk, du jazz et de la house (l’influence UK). Grâce sa connaissance profonde des racines de l’Afrobeat et une oreille attentive portée aux DJs qui enflamment les spots underground de New York ; comme Shrine à Harlem et Bembe à Brooklyn pour n’en citer que 2.
Dans ce set le nigérian livre une heure de purs sons pour vous immerger dans ce que l’on appelle de la nouvelle vague de l’Afrobeats [avec un S 😉 ].
Pour les curieux, plus de mixs de Nenim.

Femi Kuti – Opposite People

Le fils aîné de Fela après avoir cherché sa voix semble désormais apaisé, libéré du poids du patriarche sur les épaules et en famille à Lagos (merci Sala et Emma) le shrine s’est remis à briller des sons et éclats de lumière sur les cuivres.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *