Non à la loi Hadopi, Loi Création et Internet

HADOPI - Le Net en France : black-out

Avant DADVSI, fut HADOPI
Tout d’abord savoir que cette loi qui devrait finir par être présenté au parlement est un vieux projet. Sur un sujet difficile, sensible.
L’un des premiers subterfuges utilisé a été de rebaptiser ce projet plusieurs fois. De la loi DADVSI, nous sommes passé au projet Olivennes qui a rapidement mué en loi HADOPI.
Ce texte de loi aujourd’hui sous titré Loi Création et Internet a été présentée aux conseils des ministres au printemps dernier et son passage devant l’Assemblée Nationale vient d’être repoussé.

Je vous propose ci-dessous quelques liens collectés au cours de l’année passée. Histoire de donner plus de perspective et de corps à ces couleuvres que l’on veut nous faire avaler.

La loi Création et Internet est une insulte faite aux citoyens.
Ce projet de loi concerne tous les citoyens, pas seulement les internautes.
Je suis atterré en ce mercredi. La loi Création et Internet vient d’être présentée au conseil des sinistres. Une bien sinistre nouvelle.
Quelques clés « techniques » pour comprendre le projet de loi Hadopi :

La Communication puis la culture
Madame Albanel est une amateur, peu éclairée de surcroit. Ou peut-être simplement aveuglée par une lumière très jaune, comme un gros bijou en or.
Manifestement cette dame ne connait pas son sujet. Elle hésite des leçons entendues au Board de P.Nègre, L.Besson et autres Tycoons Inc.. Albanel est une sorte de prête nom pratique.
Ce texte téléguidé est le triste rejeton d’un lobbying d’arrière garde (IFPI.COM: un exemple succulent) mené à grands coups de désinformation (réduction de 70 à 80% des téléchargements illicites), qui bénéficie de nombreux soutiens. Le ministère de tutelle bien sur, le SNEP, Laurent Joffrin de Libération ou 52 artistes

Face à l’amateurisme, quelques spécialistes

Et maintenant me direz-vous
La loi n’est pas votée. Il n’est pas trop tard pour relayer quelques liens.
Regarder ailleurs pour constater que la France demeure le seul pays à s’entêter dans cette voie, méprisant au passage les décisions du parlement européen.

Se documenter pour mieux en parler :

Relayer l’action de la Quadrature du Net sur vos sites et blogs :

Sousveiller ce qui se dira à l’Assemblée Nationale :

Pour finir en musique, une compilation. Celle du parti pirate français.

Ce contenu a été publié dans Hadopi. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Non à la loi Hadopi, Loi Création et Internet

  1. Étant dans le monde du téléchargement ( légal), je souhaitais faire mon petit commentaire 😉 Même si le nombre de téléchargement est en baisse, le système pyramidal qui en découle est monstrueux du fait de la facilité des échanges de données. X télécharge est donne à W, qui donne ainsi à Y. Je serais curieux de savoir combien de personnes exactement ont profité d’une œuvre téléchargée illégalement, sûrement plusieurs milliers pour un seul piratage. Hadopi ni changera rien, il faut employer des mesures draconienne pour enrayer ce phénomène. Du moins, ce n’est que mon avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *