Omara Portuondo, Gracias de Cuba

Omara Portuondo: Gracias

Pour fêter ses 60 ans de carrière, Omara Portuondo nous revient avec « Gracias », son nouvel album.

Omara, diva de Cuba
Nous avions découvert en 1996 la voix d’Omara Portuondo grâce à l’excellent album Buena Vista Social Club. Puis en 1999 à travers le documentaire du même nom, nous avions découvert les traits doux du visage de cette diva de Cuba aux cinquante années de carrière.

60 ans de carrière
Omara Portuondo chantait bien avant (ah!oui 60 ans de carrière!!!) la reconnaissance internationale. Dès les années 70 elle a intégré l’Orquesta Aragon.
Le Buena Vista Social Club a accéléré sa notoriété. Depuis elle accumule les projets et les tournées ; elle a enregistré 2 albums solo (Omara et Flor de Amor) et participé aux albums d’Ibrahim Ferrer, de Martirio et dernièrement, c’est avec une autre diva, brésilienne celle-là qu’elle a enregistré : Maria Bethania (sœur de C.Veloso pour mémoire ;).

« Gracias » nouvel album au casting (d)étonnant
On retrouve le pianiste Roberto Fonseca (producteur du dernier album d’Ibrahim Ferrer), Avishai Cohen l’excellent contrebassiste qui n’a pas oublié ses années de sideman, le percussionniste Trilok Gurtu et le contrebassiste Cachaito Lopez.
Sans oublier la présence de Chucho Valdés, Richard Bona, Jorge Dexler (excellent duo sur le morceau « Gracias« ) et un duo avec Chico Buarque sur l’incontournable « O que sera« .

Générosité des anciens
Dans « Gracias« , on retrouve la générosité, la finesse et le talent de cette grande dame (et de ses musiciens). Madame Portuondo, nous invite avec grâce et un brin de « saudade » à partager un peu de son histoire. Sans nostalgie aucune.
Omara irrigue son album de ses sourires généreux et d’un tel swing que chaque morceau gravé ne demande qu’à s’extraire des sillons de plastique.
Notons sur cet album, l’excellent « Yo vi« , reprise du « j’ai vu » d’Henri Salvador qui sonne comme une réponse, un hommage ou peut être simplement le partage d’une page d’histoire commune qui appartient au siècle passé.
Son duo avec Chico Buarque sur « O que sera » n’est pas mal du tout ; enfin « Gracias » est peut être le morceau de l’album que je préfère.

Déjà un classique ?
Nul doute. Cet album est dores et déjà un classique : une grande voix aux services de standards. Je ne m’adresse pas aux puristes qui trouveront toujours un truc à redire. Gageons simplement que tous ceux qui ont écouté, apprécié, acheté les disques d’Henri Salvador ou du Buena Vista Social Club feront une place dans leurs oreilles et sur leurs étagères à Omara Portuondo.

Gracias à gouter en Exclu.
Pour garder encore un petit gout de vacances, je vous invite à découvrir, en exclusivité (l’album sort le 25 Septembre 2008) des extraits de « Gracias« . Je n’ai pu m’empêcher d’ajouter l’original de Salvador pour essayer de partager avec vous la tendresse de ce dialogue imaginaire.

Ce contenu a été publié dans Musiques du Monde. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Omara Portuondo, Gracias de Cuba

  1. SdC dit :

    j’aurais bien écouté le Qué sera..

  2. kjb13 dit :

    Je te l’ai envoyé avec les 2 autres !!!

  3. Album à gagner : Gracias d’Omara Portuondo

    Pour fêter la sortie de « Gracias » le nouvel album d’Omara Portuondo, qui sort aujourd’hui 25 Septembre 2008, le Goûter vous propose 5 albums à gagner. Pour gagner cet album, il vous suffit de répondre à la question suivante : Le…

  4. salsa dit :

    c’est du bon !

  5. SdC dit :

    oui salsa c’est du très bon, d’ailleurs peut être une surprise avec Omara Portuondo d’ici quelques semaines…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *