Miguel Anga Diaz, percussionniste caliente

Miguel Anga Diaz percussionniste cubain

Par ce temps « d’hiver », j’avais envie de réécouter « Echu Minguia« , un album de Miguel Anga Diaz.

Parti bien trop tôt.
Miguel Anga Diaz, cet immense percussionniste cubain, caresseur de peaux nous a quitté en Août 2006. Bien trop tôt.

Session man réputé.
Je savais qu’il avait une réputation de grand soliste. Ses collaborations avec entre autres : Steve Coleman, Buena Vista, Omar Sosa, Roy Hargrove… en témoignent largement.

Echu Minguia : en leader.
Le premier enregistrement de Miguel Anga Diaz en leader date de 2005. C’est aussi le dernier… Pour ce disque il s’entoure du flûtiste Magic Malik, de Dj Dee Nasty, et de Orlando « Cachaito » Lopez. Rien que ça !! Et cela fonctionne bien, même mieux que ça.
Sur « Echu Minguia » « Anga » apporte son lot d‘impro, de jazz, de rencontres, de technique, le tout au service d’une vibration « caliente »…

Ce qui est rassurant, c’est que finalement, on peut revenir 3 ans après sur un album que l’on avait écouté, et le redécouvrir.
Quel bonheur.

Freeform est l’un des morceau qui résume assez bien l’ambiance de l’album. On y trouve aussi une reprise de A love Supreme de John Coltrane (musicien apprécié par les lecteurs et les chroniqueurs du gouter je crois…)

Ce contenu a été publié dans Musiques du Monde. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Miguel Anga Diaz, percussionniste caliente

  1. SdC dit :

    Terrible!!!! Avec 2 frenchies qui envoient
    Non tu ne te trompes pas et cool de te voir ici 😉

  2. kjb13 dit :

    cool!!! c’est reparti

  3. SdC dit :

    yalllaaaaa
    tu manges banane
    arf!arf!arf!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *